OM: Le TGI rejette la demande du Club Central des Supporters

FOOTBALL Le tribunal a jugé la requête du groupe non-recevable...

C.L.
— 
Le Stade Vélodrome le 21 mars 2016
Le Stade Vélodrome le 21 mars 2016 — BERTRAND LANGLOIS / AFP

« On n’est pas au rugby, rit jaune Mathieu Croizet, mais le tribunal a botté en touche. » L’avocat du Club Central des Supporters est frustré. Le TGI de Marseille a déclaré non-recevable la demande du groupe de fans, qui attaquait l’OM pour « rupture abusive des relations commerciales », après la décision du club de récupérer la commercialisation des abonnements. Le CCS réclamait 4 millions d’euros au club.

Le fond pas abordé

Dans les statuts de l’association, il est en effet inscrit qu’elle n’a pas le droit de contester les décisions de l’OM. « Mais c’est comme pour un salarié, rebondit l’avocat, il a un devoir de loyauté envers l’employeur mais peut quand même l’attaquer aux Prud’hommes. » Pour lui, la justice a refusé de qualifier la relation qui unit le groupe de supporters au club marseillais. « Est-ce que ça risquait de mettre la pagaille à l’OM ? Je ne sais pas, commente-t-il, mais je regrette qu’on ne soit pas allé au fond du dossier par une parade procédurale. »

Le Club Central des Supporters ne sait pas encore s’il fera appel de cette décision. Joint par 20 Minutes, le représentant de l’OM sur ce dossier, n’était pas disponible pour répondre à nos questions.