Avignon: Trois personnes mises en examen après le décès d'un garçon de quatre ans

FAITS DIVERS L'enfant a été victime de coups mortels...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'une voiture de police.
Illustration d'une voiture de police. — A. Rancoule / 20 Minutes

Trois personnes ont été présentées à un juge d’instruction du tribunal de grande instance d’Avignon en vue de leur mise en examen, après le décès à la suite de coups d’un enfant âgé de 4 ans en janvier à Apt, dans le Vaucluse. Le garçonnet, souffrant d’un retard moteur, était mort deux jours après avoir été admis dans un état désespéré à l’hôpital de la Timone à Marseille. Sa tante et son compagnon ont été déférés pour « homicide » et le parquet a demandé leur mise sous écrou.

La mère de l’enfant a été mise en examen dans l’après-midi pour « non-assistance à personne en danger et non dénonciation de crime, et placée sous contrôle judiciaire ». « On considère qu’elle sait et qu’elle a gardé le silence », a indiqué le procureur de la République à Avignon, Bernard Marchal.

De multiples hématomes

C’est elle qui avait alerté les pompiers le 15 janvier, inquiète de l’état de santé de son fils qu’elle venait de récupérer après l’avoir confié deux jours à sa sœur. Les trois protagonistes « sont dans le déni, alors qu’on a des expertises médicales » qui attestent que les coups mortels ont été portés lorsque l’enfant était sous la responsabilité de sa tante et de son compagnon.

L’autopsie avait révélé « une multitude d’hématomes sur le corps et la face » pouvant être d’origine accidentelle, ainsi qu'« un hématome sous-dural laissant présumer l’intervention d’un tiers », a précisé le procureur.