Marseille: Le parrain présumé du Var, Franck Perletto, acquitté par la cour d'assises

JUSTICE Il était jugé pour le braquage sanglant d'un fourgon de transport de fonds en 1990...

20 Minutes avec AFP

— 

La cour d'assises d'Aix-en-Provence (archives)
La cour d'assises d'Aix-en-Provence (archives) — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Franck Perletto, une figure présumée du banditisme varois, a été acquitté jeudi par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône pour le braquage d’un fourgon de transport de fonds qui avait provoqué la mort de deux personnes en 1990 à Marseille.

L’avocat général Olivier Couvignou, évoquant « des crimes, des morts, des injustices qui se conjuguent toujours au présent », avait pourtant requis 20 ans de réclusion criminelle contre Franck Perletto.

Deux convoyeurs tués

Le prévenu a toujours contesté être l’un des sept agresseurs d’un fourgon Securipost, le 13 mars 1990 au pied d’une cité des quartiers nord. Les enquêteurs avaient décrit ce vol comme « une véritable opération de guerre ». Un convoyeur avait été tué sur le coup dans le fourgon détruit par une charge explosive. Un second convoyeur avait été abattu pour ne pas avoir obtempéré aux ordres des agresseurs de leur passer les sacs d’argent.

Remis en liberté en 1994 après deux ans de détention provisoire dans ce dossier vieux de 26 ans, Franck Perletto avait ensuite été condamné en 2004 et 2006 à 8 et 14 ans de prison - des peines qu’il purge encore - pour sa participation à des trafics de drogue.