Vente de l'OM: «Le club a toujours été prioritaire sur tout le reste pour moi», réagit Kyril Louis-Dreyfus

FOOTBALL Le fils de Margarita Louis-Dreyfus, actionnaire du club marseillais, commente l'annonce faite mercredi...

C.L.
— 
Kyril Louis-Dreyfus au Parc des Princes en octobre 2015
Kyril Louis-Dreyfus au Parc des Princes en octobre 2015 — SIPA

C’est directement de la bouche de sa mère que Kyril a appris la nouvelle. L’OM va bien être vendu. Et quitter le giron de la famille Louis-Dreyfus, actionnaire depuis 1997 du club marseillais. 1997, c’est aussi l’année de naissance du jeune homme.

Le fils, jumeau de Maurice et cadet d’Eric, est sans doute, depuis le décès de Robert Louis-Dreyfus en 2009, le membre de la famille qui porte le plus l’Olympique de Marseille dans ses tripes. Depuis la Suisse, où il achève sa dernière année à la Zurich International School, le jeune homme de 19 ans, habitué des tribunes du Stade Vélodrome, digère la nouvelle avec pragmatisme.

Supporter avant d’être « fils de »

« Avant d’être le fils de la propriétaire, je suis supporter, commente KLD. Ça veut dire que le club a toujours été prioritaire sur tout le reste pour moi. Aujourd’hui, s’il y a des investisseurs qui peuvent être plus bénéfiques à l’OM que ma mère, je l’encouragerais. »

Lassée par la pression infligée par les supporters autant que par les « dizaines de millions d’euros » qu’elle a « du remettre à titre personnel », Margarita Louis-Dreyfus se retire et éloigne un peu plus son fils de son équipe favorite.

Pourtant, alors que la vente du club est un serpent de mer rejaillissant régulièrement depuis sept ans, c’est bien l’hypothèse Kyril, qui n’a cessé de refaire surface. « Si le fils reprend un jour, ça peut fonctionner », prédisait encore Daniel Riolo en octobre sur RMC. Le concerné est moins convaincu. « Reprendre le club est très risqué pour une personne de mon âge, rétorque Kyril Louis-Dreyfus, à cause du manque de crédibilité, d’expérience et de "know-how" [savoir-faire]. Et je ne prendrais pas ce risque avec mon club de cœur. » Maintenant que la mise en vente est officielle, la question ne se pose plus.