L'homme qui voulait traverser l'Atlantique à la rame a chaviré

STAND UP PADDLE Le martégal Nicolas Jarossay s'était élancé dimanche 10 avril depuis le Cap-Vert...

C.L.
— 
Le prototype de Nicolas Jarossay pour sa transatlantique en paddle, en mars 2016
Le prototype de Nicolas Jarossay pour sa transatlantique en paddle, en mars 2016 — BORIS HORVAT / AFP

Ce n’est pas vraiment la première journée que Nicoals Jarossay attendait. Environ 24 heures après avoir quitté Praïa au Cap-Vert, le pompier martégal qui voulait traverser l’océan atlantique en paddle, doit renoncer (au moins momentanément) à son projet.

>> A lire aussi : Il veut traverser l’Atlantique en Stand Up Paddle

Gouvernail cassé

Son embarcation a chaviré aux larges des côtes de l’archipel de l’Ouest africain. Resté plusieurs heures dans l’eau, le navigateur a été transporté à l’hopital pour quelques heures. Il a regagné la France mardi.

>> A lire aussi : Survivre en mer, c’est tout sauf ce que vous imaginez

C’est un problème technique qui a causé le renversement de l’embarcation. Pour une raison encore inexpliquée, le système de gouvernail s’est cassé, mettant la planche de travers, à la merci des vagues. « Toutes les tentatives pour la remettre à flot sont restées vaines puis de plus en plus épuisantes », détaille le communiqué publié sur la page Facebook du projet.

Communiqué de presse Sup Transatlantic, lundi 11 avril 2016.Nicolas a pris la mer dimanche 10 avril par des conditions…

Posté par Stand Up Paddle Transatlantic sur lundi 11 avril 2016

Si Nicolas Jarossay a évité un dénouement plus dramatique en déclenchant sa balise de détresse, on ne sait pas encore s’il pourra tenter à nouveau la traversée.