VIDEO. Comment construire un parcours de trial dans son jardin

MOTO Patrick Féraud conçoit des parcours de moto trial depuis 30 ans…

C.L.

— 

Toni Bou en 2012 à Palma de Majorque.
Toni Bou en 2012 à Palma de Majorque. — JAIME REINA / AFP

Une palette ici, un cône de chantier par là. Monter son propre parcours de trial, tient souvent de l’improvisation. Pour dessiner les zones qu’escaladeront les pilotes de la finale du Championnat du monde, au Palais des Sports de Marseille, vendredi, Patrick Féraud a mis trois mois. Et rien n’est laissé au hasard. Le pro de la « zone », livre ses conseils aux motards amateurs :

>> A lire aussi : Le parcours du X-Trial Indoor réglé au millimètre

Faites un parcours à votre niveau. « Les gens ont tendance à faire des trucs trop durs, s’étonne l’organisateur du X-Trial Indoor. Au début, vous pouvez juste vous servir des obstacles naturels. »

Utilisez tout ce que vous trouvez. Les magasins de bricolage vous fourniront l’essentiel des éléments nécessaires : cônes de signalisation ou petites buses par exemple. Mais vous pouvez aussi utiliser des bouteilles en plastique pour tracer des virages. Pour les palettes, si elles sont en vente dans ces boutiques, vous pouvez aussi en trouver, jetées au bord de la route ou près des poubelles.

Inspirez-vous du guide fourni par la Fédération Française de Moto. Vous pouvez le télécharger par ici. En plus d’idées d’obstacles, ce guide vous donnera des conseils de posture et des idées d’exercices.

Commencez par l’adresse avant de monter des obstacles. Pour Patrick Féraud, il faut débuter simple. D’abord, construisez un parcours basique vous permettant de travailler votre équilibre. Dans un second temps, vous pouvez apprendre à monter des marches, des troncs d’arbres.

Le pilotage fait le reste. Travaillez votre position, trouvez une moto fiable et vérifiez vos freins !