Marseille: Quelles mesures de sécurité pour l'Euro 2016 ?

EVENEMENT L'attention est particulièrement portée sur le stade vélodrome et la fan-zone du Prado...

A.R.

— 

Thierry Braillard, le secrétaire d'Etat aux Sports, au centre.
Thierry Braillard, le secrétaire d'Etat aux Sports, au centre. — A.R

C’est la préoccupation première dans l’organisation de l’Euro 2016. Les attentats de Bruxelles ont relancé les interrogations sur la sécurité autour de l’événement sportif de cet été.

« Nous ne devons pas reculer et abdiquer face à des gens qui ont une autre philosophie que la nôtre : celle de la mort, a estimé jeudi Thierry Braillard, le secrétaire d’Etat aux Sports. Ne pas faire l’Euro ce serait nourrir ces barbares. Nous allons leur montrer que nous sommes plus forts que cela ».

Au stade

Six rencontres vont se dérouler au vélodrome dont un quart et une demi-finale. Au total, environ 360.000 spectateurs sont attendus. La sécurité est assurée par 1.500 stadiers à l’intérieur et par l’Etat à l’extérieur.

Des fouilles, des palpations, des portiques de sécurité et des détecteurs de métaux seront notamment mis en place. Un dispositif de caméras de vidéo surveillance est également organisé.

« Les antagonismes entre supporteurs feront l’objet d’une attention particulière, notamment pour les rencontres Angleterre Russie puis Pologne Ukraine », a souligné Laurent Nuñez, le préfet de police. Un plan de circulation spécifique a été établi autour du Vélodrome.

Par ailleurs, il ne sera pas question de faire jouer des rencontres à huis clos. « L’intégralité des places est vendue », a souligné Thierry Braillard.

La fan-zone

La fan-zone, installée sur les plages du Prado a une capacité de 80.000 personnes. Les organisateurs attendent 680.000 supporters tout au long de l’événement.

Elle est composée d’une partie « match », ouverte pour les retransmissions de 45 matchs sur un écran géant de 160 m2, et d’une partie « village » avec des animations de 12 heures à 20 heures tous les jours.

La fan-zone du Prado.
La fan-zone du Prado. - Ville de Marseille.

Elle sera aussi sous haute surveillance, avec 600 personnels de sociétés privées à l’intérieur. « Marseille résiste et ne changera rien à son fonctionnement, a assuré Yves Moraine (LR), le maire du 6/8 où la fan-zone est installée. Tout est fait pour assurer la sécurité des Marseillais et des supporters ».

« Onze caméras reliées au centre de supervision urbaine seront installées », a aussi précisé Caroline Pozmentier (LR), l’adjointe déléguée à la sécurité.

Le dispositif est identique à celui de l’entrée dans le stade : fouilles, palpations et portiques de sécurité. Il sera interdit d’entrer avec de sacs volumineux. Un service de consignes surveillées est prévu. Les forces de l’ordre vont également « assurer des rondes et de patrouilles sur le domaine maritime, au large ».

>> A lire aussi : L'Euro 2016 pourrait rapporter 180 millions d'euros à la ville et sa région