Ligue Europa: L'OM éliminé malgré un nul et un bon match à Bilbao (1-1)

FOOTBALL L'OM a eu beaucoup d'occasions en première période mais a manqué de gaz en fin de match...

De notre envoyé spécial à Bilbao, Marc Nouaux

— 

Lassana Diarra, le milieu de terrain de l'OM, lors du match à Bilbao, le 25 février 2016.
Lassana Diarra, le milieu de terrain de l'OM, lors du match à Bilbao, le 25 février 2016. — ANDER GILLENEA / AFP

Malgré son match nul à Bilbao (1-1), l'OM est éliminé de la Ligue Europa (défaite 0-1 à l'aller) et ce sera sans doute dur à digérer. Loin de ses dernières prestations, il a montré un nouveau visage différent de celui affiché régulièrement en championnat de France et au Vélodrome. Pendant une mi-temps, l’OM ne s’est pas laissé impressionner par la magnifique ambiance de San Mames et a dominé son sujet et s’est procuré les meilleures occasions contre des Basques dépassés.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Athletic Bilbao-Marseille: C'est dur pour l'OM... Maintenant, il faut pousser...

 

 

La première période a en effet été globalement maîtrisée par l’OM qui n’a eu peur que sur une frappe d’Iturraspe contrée par le coude de Batsuhayi et qui aurait pu lui coûter un penalty. Avant cela, les Marseillais ont fait trembler les Basques quatre fois.

 

 

Un ballon contré dans la surface par Batsuhayi a obligé Herrerin à réaliser un superbe arrêt (15e) puis l’attaquant belge a provoqué un étourdissant silence dans San Mames en touchant les filets mais sa frappe n’était pas cadrée (20e). A la 22e minute, Fletcher, tout seul dans la surface, n’a pas appuyé sa tête et enfin, sur une longue relance millimétrée de Mandanda, Nkoudou a trouvé le poteau en lobant le gardien basque.

En deuxième période, l’Athletic Bilbao a eu le mérite de se réveiller et a dominé l’OM bien en place et pas mis en danger jusqu’au but de Merino (81e) en dehors d’un coup-franc de Susaeta boxé par Mandanda (61e).

Le but finalement encaissé par les Marseillais montre que les difficultés habituelles persistent. Les arrières latéraux, Mendy au départ et Manquillo à la conclusion du but ont été en retard et certains joueurs comme Batsuhayi, Cabella ou Nkoudou ont été beaucoup trop inconstants.

Si la première période peut laisser entre voir des motifs de satisfaction, il faudra encore attendre avant de voir cet OM-là réaliser quelque chose d’important.