OM: Aller en huitième de finale de Ligue Europa? «On ne sait jamais», répond Michel

FOOTBALL Le coach des Marseillais se dit « optimiste » malgré cette défaite en match aller…

C.L.

— 

Michel à Montpellier le 2 février 2016
Michel à Montpellier le 2 février 2016 — PASCAL GUYOT / AFP

Le match a eu beau être équilibré entre deux équipes dangereuses mais pas décisives, le génie d’Anduriz a offert à Bilbao la victoire pour ce match aller de 16e de finale de Ligue Europa. Malgré ce mauvais résultat, Michel, en conférence de presse d’après-match, affirme rester « optimiste ».

>> A lire aussi: Les internautes se moquent du blond peroxydé d’Alessandrini

Qu’est-ce qui vous permet de ne pas être trop pessimiste pour le match retour ?
Je suis toujours optimiste. Le match était équilibré, nous contrôlions le jeu, la différence s’est faite sur une seule minute: juste avant le but, nous avions une occasion, puis Aduriz a mis un but fantastique

Qu’avez-vous dit aux joueurs dans le vestiaire ?
J’ai essayé de les encourager. Ils ont affiché un bon niveau mais au moment de préparer les attaques, il y a eu trop de déchets dans la construction de nos occasions.

Qu’avez-vous pensé de Fletcher placé en pointe ?
C’était plutôt positif. Il a bien participé de manière générale, il aurait pu être plus actif dans la surface mais il a fait ce que je lui ai demandé donc c’est très bien comme ça.

Nkoudou qui repique dans l’axe, c’était volontaire ?
C’était une idée oui, une manière avec laquelle on voulait procéder, dans la profondeur. Connaissant nos difficultés à domicile, on cherchait une idée avec une deuxième pointe pour les surprendre. Je pourrai refaire cette tentative mais on ne veut pas renoncer à Cabella qui dans cette zone du terrain nous apporte énormément. Et ça oblige Nkoudou à beaucoup travailler, c’est pour ça que je l’ai sorti 10 minutes avant la fin.

Est-ce que Bilbao est favori pour le match retour ?
Les chances pour l’Athletic ont augmenté mais on ne sait jamais.