OM-PSG: Ambiance surchauffée aux abords du Vélodrome

FOOTBALL Pas de doute, ce soir c'est classico...

C.L.

— 

Le boulevard Michelet à Marseille, dimanche 7 février avant OM-PSG
Le boulevard Michelet à Marseille, dimanche 7 février avant OM-PSG — CL

« Je suis où ? A ton avis, je suis où ? ». En effet, la question posée à ce trentenaire accroché au téléphone sur l’esplanade du Vélodrome, est un peu superflue. Ce dimanche soir d’OM-PSG, tout Marseille semble avoir retrouvé le chemin du stade. La billetterie officielle de l’OM est d’ailleurs formelle. A 19h, heure quand 20 Minutes a sondé les guichetiers, il restait 500 places à vendre. Dont la moitié à 130 et 150 euros.

>> A lire aussi : Le Classico à suivre en direct à partir de 20h30

Pour ce deuxième choc de la saison face au PSG, les Olympiens retrouveront une cathédrale quasi comble. Et indéniablement surchauffée.

Fumigènes, pétards et « Aux armes »

Depuis 18h, sur le boulevard Michelet, qui longe le Vélodrome, des milliers de supporters emplissent les trottoirs, les bars et font la queue devant les camions de kebab et de pizzas. Voitures comme piétons circulent très difficilement.


Devant la Brasserie du Stade, un des repaires des fans de Marseille, les plus en forme lancent les chants traditionnels. « Aux armes » évidemment. Et la série de vindictes au meilleur ennemi parisien.


Au milieu de la foule, des fumigènes rouges. Quelques pétards sont également lancés. L’ambiance était nettement plus tendue vers 18h. Autour du rond-point du Prado, certains supporters ont jeté des projectiles en direction des forces de l’ordre. Quelques chaises et tables de bar ont été renversées. Le croisement a été momentanément encerclé par des CRS.

Enchaînant les faibles affluences, la maison olympienne retrouve ce soir l’entrain des grands soirs. Pour un match mémorable, inévitablement.