Plan-de-Campagne reste hors-la-loi

Stéphanie Harounyan - ©2007 20 minutes

— 

Rendez-vous le 30 juin prochain. Après des mois de saga syndicalo-judiciaire, le nouveau préfet des Bouches-du-Rhône, Michel Sappin, a renouvelé le 27 juillet les arrêtés de dérogations pour plusieurs enseignes de Plan-de-Campagne, leur permettant d'ouvrir le dimanche. Alors que les précédents arrêtés avaient été attaqués en justice par la CGT et la CFDT, le préfet a justifié son choix en assurant que « toute autre décision serait catastrophique pour la zone », évoquant fermetures et licenciements. Ce prolongement de onze mois des dérogations devrait également permettre, selon lui, de régler le problème jusqu'à la nouvelle loi sur le travail dominical, attendue fin 2007. « La future loi, ce n'est pas le problème du préfet, qui est là pour appliquer le droit, rétorque Jean-Marc Cavagnara (CFDT). Plan-de-Campagne ignore la loi depuis quarante ans, qui nous dit qu'elle appliquera la nouvelle ? » CFDT et CGT planchent sur de nouveaux recours en justice, qui devraient être déposés dans les jours à venir.

accord Favorables à l'ouverture le dimanche, la CFTC, la CFE-CGC, FO et l'UPE 13 (patronat) ont signé, le 22 juillet, un accord prévoyant un délai jusqu'au 30 juin 2008 pour « se préparer à la fermeture ».