Marseille: La justice ordonne la levée du blocage du cargo Stena Carrier

ECONOMIE Le juge des référés a ordonné vendredi la levée du blocage du Stena Carrier par la CGT de l'ex-SNCM...

M.P. avec AFP

— 

Le Stena Carrier de la compagnie Corsica Linea, au mouillage le 5 janvier 2016 dans la rade de Marseille
Le Stena Carrier de la compagnie Corsica Linea, au mouillage le 5 janvier 2016 dans la rade de Marseille — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT AFP

Le juge des référés a ordonné vendredi aux marins CGT de l’ex-SNCM de libérer les accès du port sous astreinte de 30.000 euros par infraction constatée. Après que le juge a rendu sa décision, ce cargo danois, le Stena Carrier, a essayé de rentrer dans le port, mais a été à nouveau bloqué, et a finalement dû faire demi-tour.

Dans son ordonnance, le juge a interdit au syndicat et à son délégué, Frédéric Alpozzo, « de participer d’une quelconque manière aux opérations destinées à empêcher le Stena Carrier d’accéder au port de Marseille et d’y effectuer les chargements et déchargements requis, d’entraver ou de porter atteinte au libre exercice par la société Corsica Linea de son activité de commerce entre Bastia et Marseille ».

Toutes les autorisations nécessaires

La nouvelle compagnie maritime, Corsica Linea, avait demandé au juge de prononcer une astreinte de 50.000 euros. Née de l’union de deux candidats malheureux à la reprise de la SNCM, Corsica Linea a ouvert le 4 janvier une ligne Bastia-Marseille, « avec toutes les autorisations qu’il faut » a précisé en marge de l’audience, l’armateur Daniel Berrebi, l’un des associés aux côtés d’un groupement d’entrepreneurs corses.

Vendredi matin, environ 300 personnes, en majorité des marins et des salariés du port, s’étaient rassemblées à l’appel de la CGT en soutien aux marins grévistes de la SNCM.