Marseille: Un nouveau rassemblement à gauche après la défaite aux régionales

POLITIQUE Trois anciens porte-paroles de Christophe Castaner lancent Debout la gauche le 15 janvier à la Seyne-sur-Mer...

Mickael Penverne

— 

Ladislas Polski, Cécile Muschotti et Christophe Pierrel entourant Christophe Castaner le soir du premier tour des régionales.
Ladislas Polski, Cécile Muschotti et Christophe Pierrel entourant Christophe Castaner le soir du premier tour des régionales. — AFP

Pendant que la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône tente de panser ses plaies, d’autres essayent de relancer la machine à gauche. Les trois anciens porte-paroles de Christophe Castaner, ex-candidat malheureux aux élections régionales, s’apprêtent à lancer un nouveau rassemblement, baptisé Debout la gauche.

En décembre, Christophe Pierrel, Cécile Muschotti et Ladislas Polski avaient lancé un appel « pour une opposition constructive et combative » : « Notre appel répond à celui des très nombreux citoyens qui ont voulu faire entendre leur refus du renoncement de la gauche, notamment les 10.794 signataires d’une pétition improvisée (…) au lendemain du premier tour ».

Des citoyens déboussolés

Ce rassemblement sera officiellement présenté le 15 janvier à la Seyne-sur-Mer, dans le Var. Cette commune est l’une des rares du département à être encore dirigées par un socialiste, Marc Vuillemot. Debout la gauche « ne sera pas un parti mais plutôt une association », précise Ladislas Polski qui vient du Mouvement républicain et citoyen de Jean-Pierre Chevènement.

« Tous les trois, nous venons de formations politiques différentes mais nous avons en commun d’avoir vécu cette soirée douloureuse du premier tour » des régionales ; raconte-t-il. Debout la gauche espère ainsi « incarner un petit espoir pour les citoyens de gauche déboussolés » par le désistement de Christophe Castaner et l’absence du PS et de ses alliés au conseil régional.