Régionales 2015: Christian Estrosi devance légèrement Marion Maréchal-Le Pen dans un dernier sondage

ÉLECTIONS Le candidat LR est crédité de 51 % d’intentions de vote contre 49 % pour la frontiste Marion Maréchal-Le Pen…

A.R. avec AFP
— 
Les affiches de campagne du candidat aux régionales en Paca Christian Estrosi à Marseille, le 30 novembre 2015
Les affiches de campagne du candidat aux régionales en Paca Christian Estrosi à Marseille, le 30 novembre 2015 — BORIS HORVAT AFP

Christian Estrosi, candidat Les Républicains aux régionales en Paca, l’emporterait au second tour dimanche, selon un nouveau sondage* Harris interactive pour M6, publié jeudi le créditant de 51 % d’intentions de vote contre 49 % à la frontiste Marion Maréchal-Le Pen.

A lire aussi: Que proposent les candidats en PACA?

La liste FN est arrivée largement en tête au soir du premier tour avec 40,55 % des voix devant celle de Christian Estrosi (26,47 %). Le Parti socialiste, arrivé troisième en Paca, a décidé de ne pas maintenir sa liste au second tour pour faire barrage au Front national.

46 % des électeurs de gauche ont l’intention de voter pour Christian Estrosi

Selon ce sondage, 54 % des électeurs socialistes du premier tour ont l’intention de voter pour Christian Estrosi et 1 % pour Marion Maréchal, 45 % préférant l’abstention.

Parmi les électeurs de gauche hors PS, 46 % ont l’intention de voter pour Christian Estrosi, 3 % pour le FN, tandis que 51 % répondent qu’ils s’abstiendront. Enfin, 4 % des électeurs du FN du premier tour ont l’intention de voter pour le candidat LR.

Deux autres sondages, réalisés les 7 et 8 décembre placent le maire de Nice en tête. Le premier, réalisé par TNS-Sofres pour Le Figaro et LCI place Christian Estrosi vainqueur contre Marion Maréchal-Le Pen avec 54 % des votes contre 46 %.

A lire aussi : Christian Estrosi donné gagnant à 54 %

Le second, un sondage Odoxa pour Le Parisien-Aujourd’hui et BFMTV, indique que candidat Les Républicains, l’emporterait au second tour avec 52 % d’intentions de vote contre 48 % à sa rivale.

*L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, interrogées par internet du 7 au 9 décembre.