Régionales 2015: Que proposent les candidats en PACA?

ELECTIONS 20 Minutes a comparé les programmes des deux candidats de PACA aux élections régionales...

Fabien Binacchi et Amandine Rancoule

— 

Les candidats à la présidence de la région Paca, Christian Estrosi (LR) et Marion Maréchal-Le Pen (FN) avant un débat télévisé, le 8 décembre 2015 à Marseille
Les candidats à la présidence de la région Paca, Christian Estrosi (LR) et Marion Maréchal-Le Pen (FN) avant un débat télévisé, le 8 décembre 2015 à Marseille — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT AFP

Le deuxième tour des élections régionales se déroule dimanche. En PACA, il oppose Marion Maréchal Le Pen (FN), arrivée en tête au premier tour, à Christian Estrosi (LR).

LES TRANSPORTS

Marion Maréchal Le Pen (FN)

La tête de liste FN promet de renégocier le contrat SNCF-Région pour assurer « davantage de qualité de service » en termes de ponctualité ou d’état des rames. Ce contrat aura une durée de vie de 3 ans, pour « prendre en compte l’ouverture prochaine à la concurrence ». Elle souhaite la création d’une police des transports, « composée d’unités en uniforme et civil, son autorité s’étend sur les trains mais aussi dans les gares ». Elle préconise aussi le développement des lignes de bus dans « les secteurs mal desservis » et celui des transports maritimes et fluviaux.

Christian Estrosi (LR)

Christian Estrosi promet « une carte unique » pour les modes de déplacement en commun, des voyages en illimité à 1 euro par mois pour les lycéens et étudiants de moins de 26 ans et des remboursements en cas de retards répétés à bord des TER. Il souhaite mettre en place une police des transports et installer des portiques de sécurité dans les gares. Il s’engage à renforcer les rames aux heures de pointe, et à les équiper en « vidéoprotection ». Le contrat qui lie la région à la SNCF sera renouvelé pour trois ans, pour permettre la possibilité « d’une ouverture à la concurrence ».

LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Marion Maréchal Le Pen (FN)

Le développement économique de la région est « sa priorité ». Elle veut créer un « fonds régional de partenariat des entreprises » pour soutenir « les TPE/PME-PMI, artisans et commerçants de moins de 10 salariés ». Il leur permettrait de « faire face à des difficultés de trésorerie » avec « un prêt au taux de l’inflation sur 6 à 24 mois ». La députée du Vaucluse prône le patriotisme économique. Elle veut faire « travailler en priorité nos entreprises régionales, favoriser notre agriculture locale », indique-t-elle. Ces entreprises bénéficieraient en priorité des marchés publics de la région, promet-elle.

Christian Estrosi (LR)

Comme il le développe à Nice avec des projets dits de « ville intelligente », Estrosi entend faire de PACA « la première "Smart région" d’Europe, d’ici à 2022 ». Avec l’idée de développer les projets de start-up et les aides à l’implantation d’entreprises innovantes et la promesse d’« attirer 500 nouvelles entreprises à fort potentiel ». L’élu annonce également la création du FIER, un fonds d’investissement pour les entreprises de la région, et d’une « agence de marketing » pour assurer leur promotion à l’international, dans les grands salons et les foires à travers le monde notamment.

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Marion Maréchal Le Pen (FN)

Elle veut supprimer le programme d’accueil des étudiants venant du pourtour méditerranéen, « MED CAP accueil » et affecter « les économies ainsi réalisées » à une bourse au mérite pour les étudiants ayant obtenu une mention très bien au bac. Elle veut mettre en place un concours annuel pour l’obtention d’une bourse de 50.000 euros aux jeunes lauréats de 16 à 25 ans, porteurs d’un projet sportif, culturel… La députée du Vaucluse souhaite également réorganiser la formation professionnelle en fonction de la demande réelle des entreprises et du monde du travail ».

Christian Estrosi (LR)

En plus d’une « cérémonie solennelle de remise du Bac » et des bourses pour les bacs avec mention, le candidat entend créer une « banque régionale des stages en lien avec le monde de l’entreprise » et un « service régional de l’orientation ». Il prévoit de « booster l’apprentissage des langues étrangères en créant 30 filières internationales ». Il s’engage aussi à faire passer le nombre annuel d’apprentis formés en PACA de « 29.000 à 50.000 », à « défendre l’apprentissage dès 14 ans ». Enfin, un « observatoire régional de l’emploi » permettra de lutter contre le chômage.

ET AUSSI…

Marion Maréchal Le Pen (FN)

La députée du Vaucluse souhaite supprimer « les subventions versées aux associations communautaristes, aux associations politisées, dont les plannings familiaux, ou aux organismes d’aide à l’immigration clandestine ». La jeune candidate refuse « les exigences religieuses dans les cantines ». Selon son programme, elles ne « sont que l’avant-garde d’autres revendications », sans préciser lesquelles. Coté aménagement du territoire, elle souhaite achever l’A51 Sisteron-Grenoble par une deux fois deux voies « moins coûteuse » et réaliser le contournement de Manosque.

Christian Estrosi (LR)

En matière d’aménagement du territoire, les projets prioritaires de Christian Estrosi concernent « le tunnel de Tende, la déviation d’Orange, le pôle d’échange multimodal de Draguignan ou encore l’A51 ». Il promet aussi de soutenir les projets de développements du Grand port maritime de Marseille. La tête de liste LR annonce aussi qu’il veut faire de PACA, la première région « No-plastic » de France « pour protéger nos fonds marins ». Christian Estrosi, auteur de la référence à la « cinquième colonne » en avril, veut militer pour que le port de la burqa en France devienne un délit.