Régionales 2015: Les représentants juifs appellent à voter Estrosi en PACA

ÉLECTIONS Le Crif Marseille Provence, le consistoire israélite et le Fonds social juif unifié en appelant à voter Estrosi…

A.R. avec AFP

— 

Les affiches de campagne du candidat aux régionales en Paca Christian Estrosi à Marseille, le 30 novembre 2015
Les affiches de campagne du candidat aux régionales en Paca Christian Estrosi à Marseille, le 30 novembre 2015 — BORIS HORVAT AFP

Les représentants de la communauté juive à Marseille appellent les électeurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur « à se rendre massivement aux urnes dimanche » et à voter pour la liste Les Républicains de Christian Estrosi au second tour des élections régionales.

>> A lire aussi: Estrosi, le « résistant », bat le rappel des troupes à droite et à gauche

Ils saluent également dans un communiqué « l’attitude républicaine » des candidats de gauche. Appelant à faire barrage au Front national, le chef de file socialiste Christophe Castaner a retiré sa liste PS-PRG arrivée troisième derrière le FN et Les Républicains (LR).

« Nous, Français de confession juive, à travers nos institutions, Crif, Consistoire, Fonds social, appelons tous les Français à se rendre massivement aux urnes dimanche 13 décembre afin que les valeurs qui sont le socle de nos actions au quotidien prévalent sur la haine et l’obscurantisme », écrivent le Crif Marseille Provence, le consistoire israélite et le Fonds social juif unifié en appelant à voter Estrosi.

« Tout ce travail de lien social, c’est fini ! »

La présidente du Crif Paca Michèle Teboul a notamment fait part de son inquiétude sur l’avenir du tissu associatif local en cas d’élection du Front national. « Si (Marion Maréchal-Le Pen) refuse l’aide aux communautés comme elle l’a dit, autant dire que notre travail au quotidien sera réduit à zéro », estime-t-elle. « Tout ce travail de lien social, c’est fini ! », s’exclame-t-elle. « Il va falloir que j’aille chercher des dons, des sponsors, pour chacune des activités du tissu associatif », ajoute-t-elle.

>>A lire aussi: Marion Maréchal-Le Pen s'attaque aux plannings familiaux

« Là où on va avoir une grosse difficulté, c’est que, au dîner du Crif, une fois par an, toutes les autorités territoriales sont représentées. Est-ce que vous croyez que je vais inviter Mme Maréchal-Le Pen, si elle est élue ? Jamais de la vie ! », affirme-t-elle.