Corse: Le candidat FN en pleine galère face aux questions

POLITIQUE Le candidat du Front national en Corse, Christophe Canioni, a éprouvé les pires difficultés à répondre aux questions des journalistes...

M.P.

— 

Christophe Canioni, le 28 novembre 2015 à Ajaccio.
Christophe Canioni, le 28 novembre 2015 à Ajaccio. — AFP

Le candidat du Front national, Christophe Canioni, a eu du mal à s’en sortir lors du débat organisé par France 3 Via Stella pour les élections territoriales. A l’aise avec les thèmes habituels du FN (immigration et sécurité), il a éprouvé les pires difficultés à répondre aux questions économiques, notamment sur le Padduc (le plan d’aménagement de la Corse), l’avenir de l’agriculture ou encore celui de la SNCM.

Sa prestation - à base de « Euh… », « Euh… » - a été aussitôt moquée sur Twitter.

 

 

 

Selon les sondages, réalisés avant cette prestation, le Front national est crédité de 12 % des intentions de vote. Le parti pourrait ainsi faire son entrée pour la première fois à l’assemblée territoriale de Corse dirigée actuellement par le PRG Paul Giacobbi.