RC Toulon: Le maire de Clermont-Ferrand s'agace «contre les beaufs de Toulon»

RUGBY Toulon a battu Clermont 35 à 9 ce week-end...

C.L.

— 

Le tweet d'Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand
Le tweet d'Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand — Twitter

« Don’t feed the troll ». Olivier Bianchi devrait peut-être prendre quelques cours de community management. Règle n°1 sur Twitter : ne pas répondre aux attaques gratuites. Alors qu’il postait un message de soutien aux Clermontois avant leur match contre Toulon, le maire auvergnat s’est vu qualifié de « porcelet » par un internaute.

« Viens me le dire en direct tu vas voir »

Visiblement piqué au vif, l’élu s’est engagé dans une joute de haut vol, à base de « viens me le dire en direct tu vas voir », « promis je viens dans ton village de loser » ou « quand tu veux guignol ».


Bianchi a conclu le clash dimanche d’une bien étrange manière. Voulant tacler son adversaire virtuel, l’édile s’est fendu d’un tweet bien maladroit, « contre les beaufs de Toulon ».


Erreur. Du coup, les Toulonnais qui avaient ignoré le maire jusque-là ont débarqué. Même Hubert Falco, le maire de Toulon, s’en est mêlé. Malgré la clarification de Bianchi.


« Finalement, c’est la baffe reçue que n’a pas supportée le Maire de Clermont, écrit Falco sur le site de la Ville. Allez, dans le monde sportif et plus particulièrement dans le rugby, à la fin du match on se serre la main. Sans rancune Monsieur le Maire ! »