A Marseille, le cinéma a de plus en plus la cote

CINEMA Les dix épisodes de la saison 4 de Caïn sont tournés dans le sud….  

A.R.

— 

Tournage d ela saison 4 de Caïn Lancer le diaporama
Tournage d ela saison 4 de Caïn — A.Rancoule / 20 minutes

Il reste à tourner deux épisodes pour boucler la saison 4. Lundi, aux pieds de Notre Dame de la Garde, l’équipe de la série « Caïn », diffusée sur France 2, s’active dans une ambiance studieuse, mais glaciale. « Allez, il fait chaud, il fait chaud », se convainc Bruno Debrandt, l’interprète du capitaine de police Fred Caïn, avant de rejouer une scène. « Silence à nouveau s’il-vous plaît », demande un membre de l’équipe. Puis, le réalisateur la veut à « l’envers ». « On change de plan pour avoir tous les regards », précise-t-il.

Tournage de la saison 4 de Caïn - A.Rancoule/20 minutes

 

Entre deux prises, on distribue du café fumant dans des tasses en carton. La maquilleuse fait des retouches. « La série est attachée à Marseille, et c’est un plaisir de tourner ici, raconte Thierry Petit, le réalisateur, déjà « marseillais » sur deux saisons de Plus Belle la Vie. La lumière et les décors sont particuliers. Le propos plutôt noir, dans une ambiance lumineuse, est plus intéressant pour l’image », ajoute-t-il. Selon lui, il est aujourd’hui plus facile aujourd’hui de décrocher des autorisations de tournage à Marseille. « Il y a dix ans, c’était plus difficile », assure-t-il. La mairie a créé la Mission cinéma, pour faciliter les tournages, et s’est dotée d’une charte « Movie Maker » afin de garantir un accueil « de qualité » aux professionnels.

Vingt séries et quinze films tournés en 2015

Et depuis 2005, le nombre de tournages a triplé à Marseille. Près de 1 300 tournages ont été réalisés depuis dix ans. Quinze longs-métrages ont été tournés en 2015 et vingt séries télévisées. « Marseille est devenue une ville de tournage, la deuxième de France après Paris, indique Séréna Zouaghi, l’élue déléguée à la mission cinéma. Il faut sortir le meilleur de Marseille et montrer une image positive ». La ville a ainsi accueilli 362 tournages l’année dernière. La dernière série en date est le « Marseille », de Netflix « tourné entièrement en deux mois et demi à Marseille, avec 8 millions de retombées économiques », souligne l’élue.

A lire aussi : Le « Hollywood marseillais est en train de sortir de terre »

Plus tôt dans l’année, la série chinoise Family on the go ou la série policière Braquo diffusée sur Canal + et récompensée en 2012 par un Emmy Award ont pris leurs quartiers à Marseille. Les longs-métrages ne sont pas en reste, avec il y a deux ans, La French de Cédric Jimenez, ou plus récemment Marseille de Kad Merad.

« On assiste à une énorme professionnalisation des équipes sur place, estime Erika Wicke, la productrice exécutive de la série. Il y a tout ce qu’il faut sur place : désormais, on peut arriver dans le sud avec juste un scénario ». Une professionnalisation grandissante. En octobre, la ville a inauguré un nouveau studio « motion capture et d’effets spéciaux » au pôle média de la Belle de Mai.

A lire aussi : Marseille veut jouer les premiers rôles au cinéma

La municipalité projette également de créer « un pôle média 2 » à la caserne du Muy, avec cinq autres studios et un studio en extérieur.