Attentats à Paris : Quelles conséquences dans les Bouches-du-Rhône?

SOCIETE Après les attentats de Paris, la préfecture des Bouches-du-Rhône a décliné les mesures de l'état d'urgence dans le département...

Mickael Penverne

— 

Les mesures de sécurité ont été renforcées.
Les mesures de sécurité ont été renforcées. — Mickaël Penverne / 20 Minutes

Dès le lendemain des attentats de Paris, le préfet des Bouches-du-Rhône Stéphane Bouillon a décliné l’état d’urgence dans le département. Première mesure : le « plan Vigipirate renforcé » reste en vigueur, ce qui signifie que les mesures de protection de certains bâtiments publics, comme la gare Saint-Charles, ou des lieux de culte sont maintenues et même renforcées.

  • Des patrouilles aux abords des centres commerciaux et du Vélodrome

Les patrouilles de police et de gendarmerie ont été aussi réorientées « sur les sites de forte affluence », comme les centres commerciaux qui vont connaître une forte affluence dans quelques semaines, ou le stade Vélodrome. Ces mesures de protection n’entraveront pas le fonctionnement des gares, de l’aéroport de Marignane ou du port de Marseille-Fos, assure la préfecture.

  • Les manifestations doivent être déclarées

Malgré l’état d’urgence, les manifestations (sportives, culturelles…) ne sont pas interdites dans les Bouches-du-Rhône. En revanche, elles doivent être signalées aux services de police ou de gendarmerie. « Si elle n’est pas interdite, elle est autorisée », a résumé samedi Stéphane Bouillon lors d’une conférence de presse.

 

Ce sont aux maires et aux organisateurs de décider s’il faut ou pas maintenir ces manifestations « au regard notamment des risques en matière de sécurité ». En cas d’autorisation, les autorités demandent aux organisateurs de « porter une vigilance particulière sur la sécurité ».

Pour l’instant, la mairie de Marseille n’a annulé aucune manifestation. Jean-Claude Gaudin a même inauguré dimanche matin la foire aux santons et appelé les Marseillais à « ne pas céder à la peur ».

  • Contrôles renforcés à Marignane et Saint-Charles

Le gouvernement a décidé de rétablir le contrôle aux frontières terrestres, ainsi que dans les aéroports et les ports. Ceux qui prennent l’avion ou le bateau doivent donc conserver sur eux un justificatif d’identité, ainsi que leur titre de transport.

  • Suspension de tous les voyages scolaires

Les écoles, collèges et lycées du département ouvrent leurs portes lundi, comme d’habitude. Mais, comme les autres rectorats de France, celui de l’académie d’Aix-Marseille a pris la décision de suspendre tous les voyages et sorties scolaires dans le reste de la France ou à l’étranger jusqu’au 22 novembre.

  • Une minute de silence lundi à midi

Le deuil national dure jusqu’à mardi. Tous les drapeaux resteront en berne jusqu’à cette date. Une minute de silence sera observée dans toutes les administrations lundi à midi.