Marseille: Un service d'aide pour les personnes handicapées, menacé de fermeture

SOCIETE Une manifestation est prévue jeudi à 11 heures devant le Conseil départemental, qui subventionnait le service…

A.R.

— 

Illustration d'une personne handicapée.
Illustration d'une personne handicapée. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Elle n’a pas trouvé d’autres solutions pour le moment. Nathalie est une adulte handicapée et bénéficie du service d’aide et d’accompagnement à domicile de l’Association des Paralysés de France (APF).

« Ce n’est pas juste un service qui ferme, ce sont des vies qui sont perdues »

« On nous a annoncé cet été la fermeture de ce service faute de financement suffisant du Conseil départemental, raconte-t-elle. J’ai fait des recherches et les autres services sont beaucoup trop chers ». Tous les matins et tous les soirs, une auxiliaire de vie vient aider Nathalie à se lever, à se préparer pour aller travailler, puis en fin de journée à manger, à se coucher.

« Ce n’est pas juste un service qui ferme, ce sont des vies qui sont perdues, insiste Nathalie. Nous allons devoir aller en institut et là, je ne pourrai plus aller travailler ». Avec une vingtaine d’autres bénéficiaires, elle ira manifester jeudi matin devant le Conseil départemental pour demander le maintien de ce service.

« Il est hors de question de les laisser tomber »

Selon l’APF, le Conseil départemental verse 21 euros par heure travaillée. L’APF prend en charge les 5 euros restant. « Sur le dernier exercice, le déficit est de 100.000 euros, indique-t-on à l’APF du département. Il faut voir si le Conseil départemental ne peut pas augmenter le montant versé à l’heure ».

Impossible, répond le Département. « On ne peut plus, ce n’est pas une décision politique mais une décision technique : on s’est rendu compte qu’il y avait un gros déficit, indique Sandra Dalbin, la vice-présidente déléguée au handicap. Mais il est hors de question de les laisser tomber. Nous allons rentrer en contact avec d’autres associations et trouver des solutions ». Le Conseil départemental a proposé une réunion à l’APF mercredi après-midi.