Marseille: Ils inventent une application pour organiser des foots en salle

FOOTBALL A toi qui galère avec des chaînes de mails qui n'en finissent plus...

Christine Laemmel

— 

L'application Ça match sortira en janvier 2016 sur iPhone et Android
L'application Ça match sortira en janvier 2016 sur iPhone et Android — camatch

« T’as prévenu le pote de ton cousin pour demain soir ? ». Non, mais le voisin de mon collègue de bureau peut être intéressé. Sauf que j’ai pas son numéro. Mis à part le plaisir de pouvoir coller un tacle à son chef sur une pelouse synthétique, organiser un foot en salle entre potes, collègues de bureau ou vagues connaissances, tient souvent du casse-tête.

Laurent et ses quatre partenaires ont peut-être la solution. Ces cinq jeunes marseillais, étudiants et jeunes diplômés, ont inventé Ça Match, une application pour smartphone, destinée à faciliter la vie des deux millions de footeux amateurs. Une idée distinguée lors du « Startup Weekend » organisé par la Kedge Business School début octobre.

Un trophée « Boucher du match »

L’application commence comme un énième réseau social, simplifié à l’extrême. On ajoute des amis virtuels, compagnons potentiels de match. Puis on crée une partie, on sélectionne la salle parmi les 230 complexes français recensés et on « fait glisser » les amis sur « le terrain ». Une fois ajouté par l’organisateur, l’ami ajoute ses amis etc. La partie peut être privée ou publique. Dans le second cas, des inconnus pourront demander à se greffer sur la partie, grâce à la géolocalisation des membres.

L’application Ça Match sortira en janvier 2016 sur iPhone et Android - camatch


Un chat est créé pour chaque match, il permet aux joueurs d’échanger entre eux et d’attribuer des « trophées ». « Boucher du match », « muraille de Chine » par exemple. « On a voulu rester sur une vocation de fun, explique Laurent Meineri, co-fondateur et Business Developer. D’autres applications existantes ont mis en place un système de notes et des fonctionnalités plus complexes. » Eux misent sur la simplicité, pour devenir la première centrale de réservation de football à cinq. « Un genre de Booking.com du foot », espère Laurent.

Diminuer les annulations de dernière minute

Pour y parvenir, les inventeurs misent sur les footeux, bien sûr, mais aussi sur les complexes de foot en salle. « On a créé une base de données de tous les terrains français, développe le jeune homme. Là, on a commencé à entrer en contact avec eux, les retours sont positifs. » Laurent l’assure, pour les gérants de salles, c’est tout bénéf. « Ils sont parfois ouverts sur une amplitude de 9h à minuit, note-t-il. Mais ne loue que 3.8 heures par jour en moyenne, en partie à cause des annulations de dernière minute. En facilitant les réservations, notre appli peut les aider à diminuer ces défections. » 

La sortie de l’application est planifiée pour janvier 2016. En attendant, les cinq amis popularisent leur création sur Facebook, Twitter et Instagram. Ça match réunit pour le moment environ 500 internautes. Au pire, ça fera déjà 50 parties de foot.