Le président de Baja Ferries Daniel Berrebi, candidat à la reprsie de la SNCM, quitte le tribunal de commerce de Marseille, le 14 octobre 2015
Le président de Baja Ferries Daniel Berrebi, candidat à la reprsie de la SNCM, quitte le tribunal de commerce de Marseille, le 14 octobre 2015 — Anne-Christine Poujoulat AFP

ECONOMIE

Marseille: Baja Ferries améliore son offre de reprise de la SNCM

Le tribunal de commerce doit étudier les offres le 28 octobre...

Baja Ferries, un des candidats à la reprise de la SNCM, a déposé mercredi au tribunal de commerce de Marseille une offre « globale améliorée », indique un communiqué. L’armateur avait présenté il y a quelques semaines une offre commune avec le groupe Stef, propriétaire de La Méridionale.

Ce dernier avait du jeté l’éponge faute d’avoir obtenu notamment un feu vert des autorités de la concurrence européennes. Le tribunal de commerce avait alors repoussé une nouvelle fois l’étude des dossiers pour permettre à Baja Ferries de présenter un nouveau dossier.

Moderniser la flotte

Celui-ci prévoit la création d’une société France Ferries, filiale à 100 % de Baja Ferries et ayant son siège à Marseille. L’offre promet le maintien du pavillon français de premier registre sur toutes les lignes vers la Corse et le Maghreb. Elle prévoit également la reprise de 826 salariés, soit « 76 de plus que dans l’offre précédente ».

France Ferries rachètera également les navires Pasal-Paoli, Jean-Nicoli, Paglia-Orba, Monte-d’Oro, Daniel-Casanova et Méditerranée pour un peu plus de 15 millions d’euros. Elle promet de moderniser cette flotte pour 35 millions d’euros en trois ans. Elle assure aussi disposer de 75 millions d’euros de lignes de crédits disponibles.

Un CA de 105 millions

Ce projet « est réaliste, cohérent et s’appuie sur une capacité financière mobilisable de plus de 70 millions d’euros, dont 30 millions de ressources propres de Baja ferries », indique le communiqué. Opérant aux Etats-Unis, au Mexique et dans les Caraïbes, le groupe a déclaré un chiffre d’affaires de 120 millions de dollars (environ 105 millions d’euros) en 2014.

Après avoir renvoyé l’affaire à plusieurs reprises, le tribunal de commerce de Marseille devrait étudier les quatre offres de reprise de la SNCM le 28 octobre : Baja Ferries, Corsica Maritima, Christian Garin et Rocca Transports. La compagnie a été placée en redressement judiciaire en novembre dernier.