Entrainement au tir des policiers municipaux (photo d'illustration)
Entrainement au tir des policiers municipaux (photo d'illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES

SOCIETE

Bouches-du-Rhône: Aubagne s'équipe aussi en 357 Magnum

Après Marseille, la ville commande des revolvers au ministère de l'Intérieur...

Après Marseille, Aubagne va équiper ses policiers municipaux de 357 Magnum. Le maire (LR) Gérard Gazay et le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nunez, signent mercredi un avenant à la convention de coordination police nationale permettant la distribution de ces armes de poing.

Les 23 policiers municipaux d’Aubagne recevront leurs revolvers dans quelques semaines, après avoir suivi une formation. « La réflexion du maire d’Aubagne est la même que celle du maire de Marseille : assurer la sécurité des agents, justifie David Morandeau, directeur de la sécurité et de la prévention de la ville. Nous avons également la volonté d’étendre les plages horaires d’intervention jusqu’à 21h30-22 heures, et même au-delà ».

ADN chimique

Ces 357 Magnum sont fournis par l’Etat. Depuis un décret publié le 29 avril, il peut mettre à disposition des communes qui le souhaitent 4.000 revolvers qui utilisent des munitions.38 spécial. Marseille en a commandé 400 au ministère de l’Intérieur. Cet équipement viendra bientôt s’ajouter aux Taser et aux Flash-Ball qui équipent déjà les agents de la cité phocéenne.

En trois ans, la police municipale marseillaise est passée de 220 agents à plus de 400 aujourd’hui. Celle d’Aubagne va aussi se renforcer. Les 23 policiers vont recevoir en janvier le renfort de 12 agents qui sont tous déjà policiers municipaux et originaires pour la plupart des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes, indique David Morandeau.

La municipalité a distribué en février dernier 700 kits « anti-cambriolages » de la société Smartwater. Le dispositif, qui utilise de l’ADN chimique, permet de marquer pendant au moins cinq ans jusqu’à 80 objets de valeurs. Seule la police, équipée de lampes à ultraviolet spéciales, peut voir ce marquage et identifié ainsi les objets retrouvés. La ville aurait subi près de 600 cambriolages en 2014.