Marseille: Pendant le match, le travail dissimulé se porte bien

STADE VELODROME La dernière opération de police lors d’OM-Lorient a déterminé 32.000 euros de préjudice…

C.D.

— 

Le stade Vélodrome de Marseille vu de l'extérieur.
Le stade Vélodrome de Marseille vu de l'extérieur. — LEPRETRE DAMIEN/SIPA

A l’occasion du match entre OM-Lorient dimanche dernier, c’est une toute autre rencontre qui se jouait aux alentours du stade Vélodrome. Une opération de contrôle pilotée par le préfet de police des Bouches-du-Rhône a été menée sur les points de vente installés à proximité du stade. Elle a mobilisé un dispositif d’une trentaine de personnes. Selon un bilan communiqué ce mercredi par la préfecture, 8 personnes travaillant dans 7 établissements contrôlés ce jour-là « étaient en situation de travail dissimulé, pour un préjudice total estimé à 32000 euros ».

Un procès-verbal a par ailleurs été dressé pour vente à la sauvette, tandis que 5 autres ont sanctionné le non-respect d’emplacements attribués par la patente.

« Ce dispositif de contrôles, déjà déployé lors du match entre l’Olympique de Marseille et le Sporting Club de Bastia le 13 septembre 2015, a vocation à être renouvelé à l’occasion de prochaines rencontres sportives », prévient la préfecture.