Marseille: Cinq bons plans pour les vacances

SORTIES Les congés de la Toussaint débutent samedi…

A.R.

— 

Un combat de corsaires.
Un combat de corsaires. — 1720 pour OMT LA CIOTAT

Pour occuper vos enfants pendant les vacances de la Toussaint, 20 Minutes vous propose cinq bons plans originaux, à faire en famille.

La randonnée théâtrale. Après « La Femme du Boulanger » et « Manon des sources », la compagnie dans la cour des grands propose « Le Schpountz ». Lors d’une randonnée de 10 kilomètres dans les collines d’Allauch, au sein du domaine départemental de Pichauris, les comédiens en costume, vous font vivre un des plus célèbres films de Marcel Pagnol. Dans « Le Schpountz », Irénée, un jeune commis épicier est convaincu de devenir un célèbre acteur. Un jour, il rencontre une équipe de tournage

Samedi et dimanche. Adultes : 39 euros. Enfants (6 à 18 ans) : 20 euros. Prévoir de l’eau et un pique-nique, des affaires chaudes et de quoi se protéger du soleil. Chaussures pour marcher obligatoires.

Archéologues en herbe. A partir de mardi, des ateliers sont organisés au musée d’archéologie méditerranéenne. Les enfants peuvent apprendre à tisser, créer des amulettes et des cartouches avec leur prénom ou découvrir les techniques de fouille et de restauration. De quoi créer des vocations.

Mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 13 h 30 à 16 h 30. Enfants (5 à 18 ans) : 5 euros. Présence d’un adulte obligatoire. Réservation au 04 91 14 58 59/97. Au 2 rue de la Charité (2e).

Steet art. L’office de tourisme et des congrès de Marseille organise des balades ludiques sur le cours Julien (6e) pour découvrir le street art. Quelle est la différence entre un tag, un graffiti ou un pochoir ? Au gré des déambulations dans le quartier, la guide vous dit tout.

Le jeudi 29 octobre à 15 heures Enfant (6-12 ans) : 9 euros.

Marseille, le 10 juillet 2015 - Mickaël Penverne/20 Minutes

 

1720. Combats sur terre et sur mer, scènes de liesse populaire, chants, arrestations, le festival « Il était une fois 1720… La Ciotat » vous en met pleins les yeux. Il se déroule jusqu’à dimanche sur le Port de La Ciotat.

Alors qu’en mai 1720, le Grand Saint Antoine fait entrer la Peste dans le port de Marseille. La Ciotat est préservée grâce à des mesures sanitaires strictes. Le port de la ville ravitaille Marseille et la Provence. « En 1721, l’Evêque de Marseille permet aux Ciotadens de fêter la Saint Roch, protecteur invoqué lors des épidémies de peste. A ce jour, le 16 août est Fête de la Ville et célèbre toujours son sauveur », souligne l’association « La Ciotat Il était une fois 1720 ».

Plusieurs spectacles payants sont prévus, il faut se renseigner .

Train. Elle a 100 ans cette année. La ligne ferroviaire de la Côte bleue, construite par Paul Séjourné, compte 7 gares, 8 haltes, 45 passages inférieurs, 21 passages supérieurs, 2 ponts et 18 viaducs dont 4 labellisés patrimoine 20e siècle.

 

Elle parcourt 32 km de calanques de Marseille à Miramas. Pour son anniversaire, des expositions, des représentations théâtrales ou encore des spectacles de danse sont proposées dans les différentes gares.