Incidents OM-OL: Marseille connaîtra son sort ce jeudi

FOOTBALL La comission de discipline se réunit en fin de journée...

C.L.

— 

Des CRS interviennent lors de OM-OL, le 21 septembre 2015 au Vélodrome de Marseille.
Des CRS interviennent lors de OM-OL, le 21 septembre 2015 au Vélodrome de Marseille. — FRANCK PENNANT / AFP

C’est à Paris ce jeudi, à partir de 18h que siègera l’organe disciplinaire de la Ligue de football professionnel. A l’issue de cette réunion, la commission devra choisir les sanctions prises contre l’Olympique de Marseille après les incidents ayant émaillé la rencontre entre l’OM et l’OL le 20 septembre.

>> A lire: Après les incidents d’OM-OL, Jean-Michel Aulas attend « des sanctions exemplaires »

Un mannequin représentant Mathieu Valbuena avait été pendu dans les virages et des bouteilles en verre avaient atterri sur le terrain. Ces jets de projectile avaient poussé l’arbitre à interrompre le match une quinzaine de minutes.

Du huis clos partiel au terrain neutre

Selon les usages en vigueur, un retrait de points est hautement improbable. Une amende est en revanche possible, mais il est plus vraisemblable que la sanction finale aille du huis clos partiel, voire total, à une obligation de jouer sur terrain neutre, pouvant elle aussi être assortie de huis clos, le tout pour une ou plusieurs rencontres.

La saison passée, après les incidents survenus contre Nice, Bastia avait ainsi joué sur terrain neutre et à huis clos à Fos-sur-Mer.

Aulas absent

Le club phocéen a déjà écopé de la fermeture de ses virages à titre conservatoire jusqu’au 15 octobre. Les dérapages ont donné l’occasion aux dirigeants marseillais d’engager une discussion sur la commercialisation des places en virages, gérés depuis 25 ans par les associations de supporters. Un accord de principe a même été signé le 6 octobre dans une convention mettant noir sur blanc la reprise en main du club. L’OM avait également annoncé dans la foulée la mise en place de filets de sécurité et un renforcement des effectifs de stadiers. « La logique voudrait que la commission nous félicite, a osé un dirigeant olympien sur RMC, nous soutienne et ne nous ajoute pas de sanction supplémentaire. »

Vincent Labrune, président de l’OM devrait faire le déplacement dans les instances parisiennes. Jean-Michel Aulas, patron de l’Olympique lyonnais, a indiqué mercredi, qu’il n’envisageait pas de faire le déplacement. Estimant son club « victime » de ces événements. JMA en a profité pour réclamer des « sanctions exemplaires » pour le club phocéen.