OM: Margarita Louis-Dreyfus est-elle sur le point de vendre le club?

FOOTBALL Vincent Labrune ne ferme pas la porte...

C.L.

— 

Vincent Labrune et Margarita Louis-Dreyfus à Bordeaux en avril 2015
Vincent Labrune et Margarita Louis-Dreyfus à Bordeaux en avril 2015 — NICOLAS TUCAT / AFP

L’Equipe y croit dur comme fer. Dans une double page de son édition du jour, le quotidien sportif étaye l’hypothèse d’une vente de l’OM dans un futur proche. Son prix est évalué à 100 millions d’euros. Des contacts auraient déjà été pris dans les pays du Golfe, ainsi qu’avec un groupe américain, l’Inde et Dubaï.

>> A lire aussi : Comment l’OM peut-il récupérer la gestion des abonnements ?

« De la fiction » pour Labrune

Vincent Labrune ne ferme pas la porte à cette hypothèse. « Pour l’heure, c’est de la fiction, répond le président de l’OM. Mais si un jour, le fruit du travail de réforme nous permet d’attirer un investisseur comme celui du PSG, ce sera très bien. » Pour Christophe Bouchet, ancien président du club, tous les indices seraient réunis : assainissement de la masse salariale, acquisition du centre d’entraînement, récupération des abonnements.

>> A lire aussi : Un projet de socios a été transmis à Vincent Labrune

Pour Me Thierry Granturco, avocat en droit du sport, ce dernier point n’est pas déterminant. « On n’essaie pas de récupérer préventivement la billetterie, expliquait-il à 20 Minutes. Ou alors ça veut dire que la vente va se faire dans les deux mois. Si c’est juste une planification, ce ne serait pas stratégique de la part du président. Il aurait tout intérêt à habiller la récupération de la billetterie par l’annonce de la vente prochaine du club. » Ce que fait peut-être Vincent Labrune à demi-mot en ce moment.