OM-Liberec: Michel ne peut «rien reprocher aux joueurs»

FOOTBALL Le coach s’est dit « inquiet »…

C.L.

— 

Michel à Marseille le 1er octobre 2015
Michel à Marseille le 1er octobre 2015 — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

C’est une défaite bien frustrante qu’a subie l’OM ce jeudi soir, en deuxième journée de phase de poule de la Ligue Europa.

Ligue Europa : L’OM battu par Liberec, à revivre en direct

Dominants de bout en bout, les Phocéens se sont finalement inclinés sur la seule réelle occasion tchèque du match (0-1). « Je ne peux rien reprocher aux joueurs » a commenté Michel en conférence de presse d’après-match.

« Je dois essayer de maintenir le moral dans mon équipe »

Comptabilisant « au moins 25 tirs cadrés » en première période, Michel a refusé de s’avouer « pessimiste ». « Je suis réaliste, a-t-il préféré. Mes joueurs ont tout donné, ils sont à la limite, Ne pas arriver à la victoire avec ce niveau, c’est un problème (…) On cherche des solutions et il me semble que ce soir on les a trouvées. Mais on a perdu donc les conséquences sont forcément négatives. » Interrogé sur les doutes des supporters après cette série de contre-performance (deux nuls face à Lyon et Toulouse, puis deux défaites contre Angers et Liberec), Michel a répondu : « Je suis certainement beaucoup plus inquiet que vous. Je dois essayer de maintenir le moral dans mon équipe. »

Gagner à Paris ? « Le Liberec a bien gagné ce soir »

Trois jours avant d’affronter un PSG qui marche sur l’eau, le coach a fort à faire pour remobiliser ses troupes. « L’intention reste la même : gagner contre Paris, a répété Michel. Dans les clasicos, les favoris n’existent pas. » Et s’il fallait une bonne raison d’y croire, l’Espagnol en a une sous la main : « Le Liberec a bien gagné ce soir. »

Fair-play, Jindrich Trpisovsky, le coach tchèque, a lui salué les « excellents » joueurs marseillais. « Le ciel était avec nous, a réagi l’entraîneur du Slovan Liberec. Un match comme ça, on le joue une fois dans sa vie. Nous avons eu énormément de chance. »