Le Parisien Sissoko se replace après un but de Marseille, le 27 novembre 2011, au Stade Vélodrome. Lancer le diaporama
Le Parisien Sissoko se replace après un but de Marseille, le 27 novembre 2011, au Stade Vélodrome. — K.VILLALONGA/SIPA

FOOTBALL

On a revu la dernière victoire de l’OM face au PSG avec un supporter

Vous rappelez-vous de cette époque où Marseille battait encore Paris ?….

Matthieu ne se fait pas trop d’illusion. Pour dimanche, c’est plutôt mal engagé. « Je me demande même si dans l’histoire du championnat français, il y a déjà eu une si grande différence entre l’OM et le PSG. » La dernière fois que les Phocéens ont maîtrisé leurs adversaires favoris, c’était il y a quatre ans : le 27 novembre 2011. Loïc Rémy, Morgan Amalfitano et André Ayew avaient emmené un 3-0 au Vélodrome.

PSG-OM : On a imaginé le scénario d’une victoire marseillaise au Parc des Princes

PSG-OM: Michel n'est pas inquiet car Marseille est «en reconstruction»

En ces temps révolus, Didier Deschamps ne décidait pas encore du destin en équipe de France de Lassana Diarra. Les Ayew étaient deux à l’OM. Et le Qatar venait à peine de débarquer dans les comptes du PSG, autant que Vincent Labrune sur le siège de président de l’OM. Matthieu, @Lino_Treize quand il officie sur OMForum, a revu le match pour 20 Minutes.

Le contexte de l’époque ne donnait pas non plus Marseille gagnant. Lanterne rouge dès la sixième journée, l’OM était « au fond du trou », se souvient Matthieu. Sauf qu’à l’époque, « la maturité était présente et un joueur merveilleux aussi : Lucho. En 2015, à part Diarra qui nous apporte une stabilité, on n’a pas grand chose. » En face, le PSG de 2011 a encore une équipe « banale », loin d’être intouchable.

La compo de l’OM : « L’équipe type »

La compo de l’OM - youtube


« Ce 11 me plaît surtout défensivement. Il est assez équilibré même si Amalfitano défend moins qu’Ayew. Il manque simplement Valbuena mais à l’époque, c’était à peu près l’équipe type. »

La compo du PSG : « Ils n’avaient pas encore activé le mode cheat code »

La compo du PSG - Youtube


« Elle n’est pas si mal, je trouve que c’est une belle équipe de L1 sans encore avoir activé le mode cheat code (même si le prix de Pastore et le salaire de Lugano étaient indécents). » Le milieu de terrain argentin, acheté 42 millions d’euros par le PSG, a été considéré en 2013 comme le joueur le plus surcoté de la Ligue 1. Le défenseur uruguayen émargeait à 340.000 euros, le plus haut salaire du PSG à l’époque.

But de Rémy (9e - 1’25 sur la vidéo) : « Azpi, Deschamps l’a découvert »

Loïc Rémy le 27 novembre 2011 à Marseille - A-C.Poujoulat

 

« Comme souvent, le but part d’un gros boulot au centre, M’Bia a souvent bien bossé au milieu ou en défense. Le centre d’Azpi est parfait, Deschamps l’avait découvert et maintenant il est titulaire à Chelsea, c’était vraiment un bon joueur. C’est un super but. »

But de Morgan Amalfitano (65e - 4’25 sur la vidéo) : « On parlait de lui en Equipe de France »

Morgan Amalfitano et Didier Deschamps le 27 novembre 2011 - A-C.Poujoulat


« Encore une fois, gros pressing au milieu, ça aide vraiment d’avoir des joueurs solides comme Diarra ou M’Bia. Là, on voit la passivité parisienne et le contre super rapide. Le but d’Amalfitano contre le PSG, c’est son moment fort à l’OM, je me rappelle qu’on parlait de lui comme possible en équipe de France. Bon, ça n’a pas duré longtemps. »

But d’André Ayew (84e - 6’25 sur la vidéo) : « Le jeu de tête d’André est fabuleux »

André Ayew le 27 novembre 2011 à Marseille - B.Horvat

 

« On sent que le PSG n’y est plus, Amalfitano fait ce qu’il veut sur le côté et le jeu de tête d’André est fabuleux. Dès qu’il est dans la surface et qu’il touche le ballon de la tête, ça va souvent dans le cadre. Sirigu n’est pas exempt de tout reproche, ça a toujours été un gardien moyen. »

Si le match est un franc succès et un festival dans les travées du Vélodrome, « ce qu’on ne sait pas encore à cet instant, c’est que la seconde partie de saison sera bien pire. » L’OM finira 10e du championnat en 2012 mais vainqueur de la Coupe de la Ligue.