Marseille: La gestion des hôpitaux à nouveau critiquée

ECONOMIE L'IGAS dénonce notamment des nouvelles créations de postes...

Mickael Penverne
— 
L'hôpital de La Timone.
L'hôpital de La Timone. — Patrice Magnien/20 Minutes

Dans un rapport publié lundi, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a dénoncé une nouvelle dégradation des finances des hôpitaux de Marseille. L’Igas, missionnée par la ministre de la Santé Marisol Touraine, a constaté « une situation financière très dégradée », se détériorant encore en 2013 et 2014. Les fonds propres ont fondu jusqu’à quasiment disparaître.

En cause notamment, des frais financiers et un partenariat public-privé pour construire de nouveaux équipements et bâtiments. L’Igas attendait des suppressions de postes en contrepartie, mais au contraire, des créations de postes sont intervenues.

Bon point pour les personnels

L’AP-HM, qui gère les hôpitaux publics de la ville, se retrouve confrontée à une « stagnation » de son activité, contrairement à ce qui est observé ailleurs. Les hôpitaux publics de Marseille sont boudés par les patients, qui se tournent vers d’autres établissements notamment pour la chirurgie, note le rapport qui dénonce également « l’absence de projet médical validé et intégré dans un projet d’établissement ».

L’AP-HM, qui enregistre une perte de 42 millions d’euros en 2014, est désormais incapable de financer « de nouveaux investissements d’ampleur » sur la maternité ou la mise aux normes incendie par exemple.

L’IGAS décerne un seul bon point aux « personnels médicaux et des services de soins », parmi les 20 % des plus performants de France, note-t-elle.

Lettre de mission à la nouvelle directrice

La gestion des hôpitaux de Marseille avait déjà été épinglée dans un rapport de l’Igas publié en octobre 2014, et couvrant une période allant jusqu’à 2012. Le document dénonçait une gestion « archaïque », un système « clientéliste », et des « privilèges » accordés au syndicat FO qui agirait comme « conseil en recrutement ».

En mars dernier, le directeur de l’AP-HM a démissionné. Le nouveau rapport de l’Igas doit « servir de base à l’élaboration de la lettre de mission de la nouvelle directrice générale », Catherine Geindre, nommée le 6 avril dernier.