(Presque) tout roule pour le tram

©2007 20 minutes

— 

Le tribunal administratif a annulé vendredi pour vice de forme deux délibérations concernant le tout nouveau tramway de marseillais. Votées en mars 2005 à la communauté urbaine, ces délibérations avaient ouvert la voie à une délégation de service public (DSP) pour sa gestion. Elles avaient immédiatement été attaquées par le comité d'entreprise de la RTM et par deux élus communistes. « Le choix d'une DSP est contraire au plan de déplacement urbain voté en 2000 et à la déclaration d'utilité publique du tramway, martèle Robert Bret (PC). Tous deux parlent d'un tramway géré directement par la RTM. »

Le jugement n'a pour le moment aucune influence sur le fonctionnement du tramway : la DSP n'est pas elle-même annulée et la communauté urbaine a de toute façon fait appel. Mais les syndicats ne comptent pas s'arrêter là : la CFDT souhaite obtenir rapidement une autre audience devant le tribunal administratif. Le syndicat avait déposé l'été dernier un recours contre le vote attribuant la DSP au groupement constitué entre la RTM (régie publique) et le groupe privé Veolia Transport. Avec les délais en première instance (plus de deux ans pour les recours de mars 2005), en appel et éventuellement en cassation, les décisions définitives sur tous ces recours ne devraient pas tomber avant plusieurs mois, voire plusieurs années. D'ici là, le tramway va continuer de rouler sous le partenariat RTM-Veolia.