OM-OL: «On a mieux joué à dix», estime Michel

FOOTBALL Qu'ont pensé les deux entraîneurs de cette rencontre haute en tension?... 

C.L.
— 
Michel à Marseille le 13 septembre
Michel à Marseille le 13 septembre — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Après un match rocambolesque, les deux entraîneurs ont fait le point sur ce score nul entre les deux Olympiques (1-1). Hubert Fournier a noté « une grande évolution » de son effectif. Michel a lui estimé que ses joueurs ont sorti « un match magnifique ».

« Avant la mi-temps, je pensais que tout était négatif » pour Michel

L’entraîneur espagnol ne retient que des « leçons positives ». « Avant la mi-temps, je pensais que tout était négatif, a développé Michel. Mais même à dix, ils étaient brillants en seconde partie. La deuxième mi-temps a entièrement changé le panorama. » Il a expliqué avoir « replacé » les joueurs à la pause. « A dix, on s’est regroupés davantage et on a mieux joué ». Selon lui, « les joueurs ont démontré un grand caractère. Ce match résume les six premières journées du championnat. » Le coach s’est désolé de l’éventualité de jouer dans un stade vide, après les jets de projectiles depuis les tribunes. Encore élogieux sur Lassana Diarra, Michel a salué le très bon match du milieu de terrain. « Je ne suis pas préoccupé, je suis même ému de voir les joueurs sortir un match comme cela. »

« Un saut de concentration » après l’interruption, pour Hubert Fournier

« Il y avait la place de faire mieux, a commenté Hubert Fournier. L’efficacité nous a manqué » à cause de « maladresse » et d’un « grand Mandanda ». L’entraîneur a concédé également « un saut de concentration » après les 15 minutes d’interruption.

« Je vois une grande évolution en termes de discipline et d’esprit collectif ». Le coach lyonnais a noté « les coups » pris par Mathieu Valbuena, qui a tout de même été « excellent » selon lui. Fournier n’a pas souhaité commenter les événements dans les tribunes ni l’interruption qui en a découlé.