Ligue Europa : Six infos que vous n’avez pas sur le FC Groningue, premier adversaire de l’OM

FOOTBALL On souhaite bon courage aux supporters marseillais ayant mis 500 euros et deux RTT dans le déplacement...

Christine Laemmel

— 

Arjen Robben lors du match entre Manchester City et le Bayern Munich le 25 novembre 2014.
Arjen Robben lors du match entre Manchester City et le Bayern Munich le 25 novembre 2014. — SIPANY/SIPA

Ils sont dans le ventre mou du championnat, bons en attaque, à la rue derrière, bla bla bla, vous avez déjà lu tout ça. Mais vous saviez que les Olympiens risquaient de subir un tremblement de terre à Groningen? Non. Et ben 20 Minutes vous le dit. Avec cinq autres infos à peu près indispensables. 

Ils ont remporté le premier titre de leur histoire en 2015. « La fierté du Nord » a attendu 45 ans (94 ans si on considère le club ancienne version) pour ramener une coupe à la maison. En mai 2015, les joueurs du FC Groningen ont remporté leur tout premier titre en gagnant la Coupe des Pays-Bas face au PEC Zwolle. Du coup ils étaient tellement contents qu’ils ont fait poser un à un tous les enfants du village avec.

Des enfants avec la Coupe des Pays-Bas remportée par le FC Groningen - FCGroningen

 

Robben y a fait ses débuts. L’international néerlandais est né à Bedum, un petit bled voisin de Groningen. Il a logiquement fait ses armes au club du même nom, entre 2000 et 2002, avant de s’envoler vers des sphères plus juteuses. Avant d’aller multiplier par dix son salaire au Real Madrid et au Bayern, l’attaquant de 31 ans a quand même pris le temps de se faire élire meilleur joueur du championnat des Pays-Bas.

Ils ont des supporters plutôt nerveux. « Ce ne sont pas des hooligans. Les Marseillais peuvent se déplacer sans crainte. » On veut bien croire l’ancien olympien Bolo Zenden quand il essaie de rassurer La Provence. Mais quand on sait qu’en mai dernier, 15 « supporters » du FC Groningen ont été arrêtés pour tentative d’homicide, on tremble un peu pour les 500 Marseillais attendus sur place. Les fans les plus connus sont les Z-Side et même leur vidéo promotionnelle ne donne pas trop envie de leur demander « c’est par où le stade s’il vous plaît ? ».


« Mister FC Groningen » est mort il y a un mois et demi. Piet Fransen a joué au GVAV, ancêtre du FC Groningen puis a participé aux deux premières saisons du club (1971-1973). Le milieu de terrain, international néerlandais, est l’emblème local, surnommé « Mister FC Groningen ». Né et mort dans la ville le 2 août à 79 ans, une rue y porte son nom.


C’est un peu le Barcelone du pauvre. Rien à voir avec le foot. Avec trois étudiants sur quatre habitants, Groningen est une ville Erasmus de choix. Encore faut-il préférer les « Bitterballen » (littéralement boules amères) aux patatas bravas, et une croisière sur les canaux à une descente des Ramblas. Mais c’est « l’université qui paye », dixit une étudiante expatriée là-bas, alors libre à vous hein.

 

Who's got balls?!! @deballenbar #foodhallen #ballenbar #bitterballen #wtf #wheresthefood

Une photo publiée par @foodhallen le 3 Août 2015 à 0h11 PDT


Il risque d’y avoir un tremblement de terre jeudi soir. On exagère à peine. Groningen est installé sur le plus grand gisement de gaz d’Europe. La ville est touchée assez régulièrement par des séismes. En décembre 2014, deux d’entre eux ont causé plusieurs milliards d’euros de dégâts. Des manifestations ont eu lieu pour réclamer la diminution des extractions de gaz. Ce jeudi 10 septembre, la Cour suprême hollandaise a commencé à recevoir les plaintes de collectifs d’habitants. Comme le suggère la ville sur son site internet, « il faut faire avec ».