La carte scolaire moins rigide dans le département

©2007 20 minutes

— 

Le nombre de demandes

de dérogation à la carte scolaire pour la rentrée prochaine est modéré, malgré l'assouplissement annoncé par le gouvernement, selon l'inspection académique des Bouches-

du-Rhône. Créé en 1963, le dispositif de la carte scolaire devait assurer la mixité sociale en affectant les élèves dans les établissements selon leur lieu de résidence. Sa suppression devrait être effective à la rentrée 2009. D'ici là, le ministère de l'Education a donné instruction d'accorder plus de dérogations.

Dans les Bouches-du-Rhône, cette année près de la moitié des demandes de dérogations des élèves qui entrent en seconde ont été accordées, contre 26 % l'an dernier. L'afflux attendu n'a cependant pas eu lieu, « Certes, on a plus de requêtes, mais ce n'est pas un raz-de-marée. On a juste assisté à une amplification du mouvement observé les années précédentes », assure Françoise Cardinale, responsable de la division des élèves à l'inspection académique. Sur les 19 000 élèves du département qui entrent en seconde, 17 % ont demandé une dérogation, contre 15 % l'an dernier.