Marseille: Une élue FN démissionne du parti pour rejoindre Jean-Marie Le Pen

POLITIQUE Christiane Pujol rejoint le « Front National légitime de Jean Marie Le Pen »...

Mickael Penverne

— 

Le président d'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen, le 25 janvier 2015 à Paris
Le président d'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen, le 25 janvier 2015 à Paris — ALAIN JOCARD AFP

La ligne de fracture commence à s’étendre au Front national, quatre jours avant l’ouverture des universités d’été du parti qui doivent se dérouler à Marseille. La conseillère départementale du FN, Christiane Pujol, a annoncé lundi qu’elle démissionnait du parti « de Marine Le Pen et Florian Philippot pour rejoindre le Front national légitime de Jean Marie Le Pen ».

Christiane Pujol - Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

 

« Face aux graves dérives politiques et à la stratégie suicidaire orchestrée par l’ancien gauchiste Florian Philippot, Christiane Pujol, l’un des deux élus FN au sein du Conseil départemental quitte ce Front National bis et rejoint le seul légitime Front National, celui incarné par Jean Marie Le Pen, explique-t-elle dans un communiqué. De très nombreux militants et adhérents suivent la même voie pour reconstruire le mouvement, le seul qui défendra les Français ».

Régionales : Marion maréchal - Le Pen assure qu'elle portera plainte contre Christian Estrosi

Une formation « nord coréenne »

Christiane Pujol, qui n’a pu être jointe, déclare vouloir siéger désormais au conseil départemental des Bouches-du-Rhône sous l’étiquette « divers droite ».

Neuf conseillers régionaux Paca du Front national ont dénoncé, il y a une semaine, dans un communiqué commun l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du parti. Effectuée « sous des prétextes fallacieux », celle-ci cachait, selon eux, un « changement radical d’orientation de notre mouvement ». Menés par Laurent Comas, ces élus avaient comparé le bureau exécutif du Front national à une formation « nord-coréenne ».