L'application servira à localiser les poubelles qui débordent (photo d'illustration).
L'application servira à localiser les poubelles qui débordent (photo d'illustration). — Charlotte Gonthier/20 Minutes

PROPRETE

Marseille: Une application pour signaler les déchets dans la rue

Baptisée «Engagés au quotidien», elle sera officiellement lancée en septembre...

Une nouvelle arme contre la saleté. La communauté urbaine de Marseille a lancé cet été une nouvelle application pour améliorer l’état de la voirie. Baptisée « Engagés au quotidien », elle permet de signaler aux services concernés, via le site de de Marseille Provence Métropole (MPM), un smartphone ou une tablette, des problèmes de propreté, de voirie ou de circulation.

Si vous voyez un tas d’ordures sur le trottoir en bas de chez vous, un meuble explosé en plusieurs morceaux, un vieux matelas sale abandonné, un conteneur qui déborde ou encore une poubelle pleine à craquer, il suffit d'une photo et de quelques clics pour « obtenir une intervention », selon la promesse de la communauté urbaine, grâce à la géolocalisation.

Toujours à l'essai

L'application permet aussi de signaler un trou dans la chaussée ou sur le trottoir, un feu tricolore en panne et même un panneau de signalisation endommagé ou arraché. Le dispositif permet enfin d’obtenir un rendez-vous gratuit pour enlever ses encombrants, ainsi que le changement de ses bacs « ordures ménagères » et « tri sélectif ».

Disponible gratuitement depuis le 13 août sur l’App Store et Google Play, l’application est encore en « rodage », précise Monique Cordier, conseillère communautaire UMP en charge de la propreté : « Nous sommes en train de régler les derniers bugs (...) et les derniers aléas », explique-t-elle.

L’application devrait être présentée officiellement au public lors de la Foire de Marseille, qui démarre le 25 septembre au parc Chanot. D’ici là, les tests se poursuivront pour assurer notamment la coordination avec les services de la communauté urbaine chargés de la propreté des rues.

Allô Mairie...

« C’est vraiment une belle application qui permettra de localiser directement le problème et d’avoir un suivi », promet Monique Cordier qui souhaite s’attaquer notamment aux dépôts « clandestins » des gravats « qui sont posés dans un coin alors que la déchetterie se trouve juste à côté et qui dégradent l'espace public pendant des jours ».

Jusqu’à présent, pour demander l’enlèvement des encombrants ou signaler une « anomalie » sur le domaine public, les Marseillais pouvaient utiliser le service Allô Mairie. Créé en 1998, ce dispositif a reçu près de 6 millions d’appels soit, en moyenne, plus de 1.800 appels par jour. Ce qui n'empêche pas les rues de la ville d'être régulièrement pointées du doigt pour leur saleté.