Les Roms expulsés rue Jobin

©2007 20 minutes

— 

Entre trente et cinquante Roms qui squattaient une station service désaffectée de la rue Jobin (3e) ont été expulsés hier par la police. La société Shell, propriétaire du terrain, avait saisi la justice. Les squatteurs ont refusé d'être relogés au centre d'hébergement de la Ma­drague (15e).

« On sait dans quel état est le centre, et de toute façon ça n'aurait été que pour quel­ques jours », peste Alain Fourest, de l'association Ren­­contre tsiganes. Une par­tie des Roms de la rue Jobin avait déjà été expulsée l'année dernière d'un squatt près de la porte d'Aix (1er). « Ces Roms sont citoyens de l'Union européenne, rappelle Alain Fou­rest. On ne peut pas les expulser de France, on ne peut pas les régulariser non plus. »