Tant d'efforts pour le confort

©2007 20 minutes

— 

Cinquante ans après son démantèlement, le tramway est de retour à Marseille. La communauté urbaine Marseille-Provence Métropole (MPM) met en service samedi deux lignes et seize rames neuves. L'épilogue de trois ans de travaux et d'intenses polémiques politiques, syndicales et techniques.

? Tracé contesté Les deux lignes mises en service samedi vont relier au centre-ville les quartiers de la Joliette (2e) et des Caillols (12e). Au Nord et à l'Ouest, les lignes vers Saint-Antoine (15e) et la place du 4 Septembre (7e) ont été repoussées à plus tard, faute de financement. L'opposition de gauche au sein de MPM a critiqué ce tracé, qui « doublonne avec le métro en centre-ville et ne dessert pas assez les quartiers périphériques ». Renaud Muselier (UMP), président de la commission transports de MPM, réfute l'argument, soulignant que certaines lignes de bus doublent déjà le métro (le long du Prado, notamment). La majorité UMP-UDF a aussi mis en avant l'intérêt du tram, qui permet de requalifier les rues le long des voies.

? L'Etat chiche Sur les 470 millions d'euros qu'ont coûté les deux nouvelles lignes de tram, l'Etat n'a fourni « que » 60 millions. MPM a stigmatisé le gouvernement Raffarin, qui avait décidé « de se désengager des transports en commun en site propre ». La gauche incrimine plutôt le choix du tracé, qui ne dessert pas les quartiers Nord contrairement aux engagements qu'aurait pris MPM face à l'Etat. Au final la communauté urbaine a financé seule, en empruntant, les trois quarts du projet.

? Grève dure A l'automne 2005, le projet a entraîné une grève de 31 jours dans les transports en commun marseillais. Les syndicats protestaient (et protestent encore) contre le mode de gestion du tram. MPM a décidé de le mettre en concurrence, alors que le reste du réseau bus-métro est géré directement par la RTM, régie publique. L'appel d'offres a été remporté par une alliance entre la RTM et le privé Connex (groupe Véolia), seul candidat en lice.

? Calendrier Le tramway est finalement livré avec un retard de seulement trois mois sur trois ans de travaux. Seul point noir : le tunnel reliant Noailles à Eugène Pierre sur la ligne 1. Il devrait être ouvert à la circulation fin 2007, avec six mois de retard. F.L.