Le parquet veut taper le trafic au portefeuille

©2007 20 minutes

— 

L'accusation a requis vendredi la saisie de près de 500 000 € et de deux villas appartenant à des membres présumés de la mafia marseillaise jugés devant le tribunal de Marseille pour un vaste trafic de cocaïne colombienne à destination de la Camorra italienne. Le procureur Nicolas Bessone qui a demandé des peines totalisant près de deux cents ans de prison ferme contre les 38 prévenus de cette affaire, a estimé que les sanctions sur leur patrimoine permettaient de toucher au coeur les trafiquants. « Le risque prison, ils l'ont intégré. En revanche, ce qui est très mal supporté, c'est de les ruiner, de saisir leurs biens », a expliqué le procureur, en soulignant que la saisie de patrimoine constituait une nouvelle arme de la justice française dans la lutte contre la criminalité organisée.

Il a également demandé aux juges de confirmer la saisie d'armes dont un bazooka et un lance-roquettes et de la quarantaine de kilos de cocaïne retrouvés dans cette affaire. Selon l'accusation, le réseau aurait transporté de 2002 à 2004 plusieurs centaines de kilos de drogue entre l'Espagne, la France et l'Italie. Les plaidoiries de la défense devraient durer jusqu'à jeudi et le jugement être mis en délibéré. F. L.