Mercato: On a imaginé la saison de l'OM après la fuite de ses joueurs cadres

FOOTBALL A quoi va ressembler l'Olympique de Marseille en septembre?...

C.L et R.B

— 

Mathieu Valbuena
Mathieu Valbuena — P.Magnien

Payet, Gignac, Ayew, Morel, Imbula. Le mercato ne fait que commencer à l’OM et déjà cinq cadres ont déserté, attirés par une herbe plus verte et plus rémunératrice en Angleterre, au Portugal, au Mexique ou à Lyon. Après seulement deux achats, Yohann Pelé et Georges-Kevin Nkoudou, à quoi pourrait ressembler l’OM l’an prochain ? 20 Minutes a imaginé quatre scénarios plus ou moins crédibles.

Florian Thauvin à Marseille le 27 février 2015 - Claude Paris/AP/SIPA

 

Le scénario plan-plan

Les joueurs : Comme prévu et pressenti par la plupart des observateurs, Romain Alessandrini remplace André Ayew, Michy Batsuhuayi succède à André-Pierre Gignac Rémy Cabella est extirpé de son contrat de 7 ans à Newcastle pour faire oublier Payet. Harcelé tout l’été par des tweets charmeurs de Jean-Michel Aulas, Nicolas Nkoulou reste finalement à Marseille. Faute de mieux, Rod Fanni accepte à la dernière minute l’offre de prolongation.

Le synopsis : Alors que Fanni fait gentiment son trou à l’arrière, Cabella pleure la Premier League et Thauvin cherche sa place. Frustré, il sème des insultes dans le vestiaire. Bielsa s’agace, l’attaquant aussi. Jusqu’à un allumage en règle en pleine conférence de presse de décembre.

Le bilan : L’OM finit mollement 6e. Mais tout le monde trouve que c’est quand même bien, vu l’état de l’effectif. Marcelo Bielsa meurt d’ennui et quitte le club pour devenir sélectionneur de l’Iran.

Charly Musonda le 27 avril 2015 - BPI/REX Shutterstock/REX/SIPA

 

Le scénario « jeunisme »

Les joueurs : Aveugle aux critiques, Vincent Labrune transforme son projet Dortmund en ambition centre aéré. Il refuse catégoriquement tout joueur qui a plus de 27 ans. Abdelaziz Barrada (26 ans) et Charly Musonda (18 ans) entrent dans le costume trop grand de Dimitri Payet. N’Golo Kanté (24 ans) et Karim Rekik (20 ans) arrivent. Suivis par Idrissa Gueye (25 ans) et Hamza Sakhi (24 ans).

Le synopsis : Benjamin Mendy et Nicolas Nkoulou (22 et 25 ans) deviennent les nouveaux cadres de l’effectif. Karim Rekik est la révélation de Ligue 1 de la saison 2015-2016. Devant, c’est la panique à bord. Etourdis par un Vélodrome et en coach très en demande, les nouveaux attanquants s’écrasent le front sur la pression marseillaise. Les anciens tirent la langue.

Le bilan : Incapable de marquer, l’OM termine 8e et finit la saison dans un stade à moitié vide.

Mathieu Valbuena - P.Magnien

 

Le scénario YOLO

Les joueurs : Pour redorer sa cote auprès des supporters, Vincent Labrune va chercher Mathieu Valbuena dans sa steppe russe. Trop content de se mettre à portée de vue de Deschamps pour l’Euro 2016, le milieu offensif consent à diviser son salaire par deux. Dans la foulée, Labrune flatte aussi Bielsa et débauche de Mayence, le chilien Gonzalo Jara.

Le synopsis : Petit Vélo inaugure sa statue sur le Vieux Port. Taulier sur le terrain, un seul élément lui résiste : Jara, qui a du mal à contenir son attraction vers le postérieur de Cavani lors des OM-PSG. Du coup, les supporters lui érigent aussi un monument : un doigt géant sur le toit du Mucem.

Le bilan : Solide mais inflammable, l’effectif répète son scénario de 2015 et finit encore 4e. Mais cette fois, plus personne ne réclame le départ du président.

Marcelo Bielsa, entraîneur de l’OM, le 1er mai 2015 - POL EMILE/SIPA

 

Le scénario 100 % Bielsa

Les joueurs : Pas du tout reposé ni bronzé après ses vacances, Marcelo Bielsa rentre d’Argentine le 5 juillet, après avoir visionné 150 heures de vidéos de DH coréenne. Dans ses valises, 5 jeunes des équipes de réserve d’Ajaccio et Troyes. Tous attaquants.

Le synopsis : Les joueurs courent 10 marathons par match. Bielsa interdit les passes en l’air. L’Argentin organise des interros surprises sur les statistiques des joueurs adverses dans le vestiaire. Thauvin, qui s’endort pendant le visionnage collectif d’un Toulouse-Lorient, est forcé de courir avec des poids accroché aux chevilles jusqu’à la fin de la saison.

Le bilan : Contre toute attente, le laboratoire d’El Loco prend. Après un automne catastrophique, un hiver en dents de scie et un printemps magique, l’OM arrache sa troisième place et son ticket pour la Ligue des champions.