JO 2024: Marseille et Hyères s'affrontent pour accueillir les épreuves de voile

VOILE Entre le Var et les Bouches du Rhône, qui va l'emporter?...

Christine Laemmel

— 

Les Russes Ekaterina Skudina, Elena Siuzeva et Elena Oblova aux JO de Londres en 2012
Les Russes Ekaterina Skudina, Elena Siuzeva et Elena Oblova aux JO de Londres en 2012 — AFP PHOTO / WILLIAM WEST

Paris s’est officiellement lancé ce mardi dans la course aux Jeux olympiques de 2024. Comme il va être compliqué de faire passer les catamarans entre les berges de la Seine, les épreuves de voile seront délocalisées. En piste pour les accueillir : Le Havre, Brest, Vannes (baie de Quiberon), La Rochelle, Hyères et Marseille. Deux villes de PACA sont candidates, donc, mais qui a le plus de chance d’être choisie ?

L’affiche : Avantage Marseille
Il n’y a pas vraiment photo entre les deux visuels. Un ciel bleu, la Bonne Mère, la ville escarpée en fond, de jolis bateaux de course bien alignés. En face, un flou type navire dans la tempête, un rendu sombre. On va mettre ça sur le dos du probable manque de graphistes dans le Var.

 

 

 

L’accès depuis Paris : Egalité
Paris étant la ville officielle des JO, le moyen et le temps de transport jusqu’au site de voile, n’est pas à négliger. Marseille est à trois heures de TGV de la capitale. C’est beaucoup plus compliqué en train pour Hyères puisqu’il faut dans tous les cas changer à Toulon et allonger son trajet d’1h30. Mais, l’aéroport n’est qu’à 100m de l’éventuel site olympique.

 

Le potentiel sympathie du coin : Avantage Marseille
Niveau décor, les îles de Porquerolles, Port-Cros, du Levant et la presqu’île de Giens tiennent très largement tête aux Calanques. En termes de « swag », Hyères s’écroule littéralement face à la néo-bobo Marseille. Rappelons que la Varoise a deux fois plus d’habitants de plus de 75 ans. Et qu’une fois la journée passée sous les embruns, sportifs comme bénévoles ou journalistes, préféreront toujours aller boire un pastis à 2 euros à la Plaine plutôt qu’aller zoner entre les poussettes sur le port défraichi de Hyères.

Le quartier de la Plaine à Marseille - Paolo Gilberto
 

Les spots de course : Egalité
Les clubs choisis comme base sont celui du Roucas-Blanc à Marseille et celui du Cercle d’Organisation du Yachting de Compétition Hyèrois (C.O.Y.C.H) à Hyères. Si Didier Réault, adjoint à la mer de Marseille, se vante du fait que la ville « accueille plus de 100 manifestations nautiques par an », Hyères reste la seule ville française à organiser une étape de la Coupe du monde de voile. La rade de Marseille a pour elle son balcon naturel qu’est la Corniche Kennedy, qu’on imagine aisément remplie de spectateurs. Mais en même temps, regarder les courses depuis la plage, on ne crache pas dessus non plus.

Le style de candidature : Avantage Hyères
La varoise de 55.000 habitants (contre 850.000 Marseillais) se la joue un peu David contre Goliath : pas de cabinet privé pour les études, pas de constructions pharaoniques (ni graphistes - voir plus haut). Marseille ne peut pas s’empêcher de donner dans le bling-bling. Plus de 10 millions d’euros de travaux sont déjà envisagés pour améliorer les pontons et les digues. Une tribune pouvant accueillir 5.000 spectaeurs devrait être construite à côté de l’hôtel Pullman, dont l’accès sera… payant.

Le Combat de David et Goliath - Daniele Ricciarelli, dit Daniele da Volterra

 

La stratégie sur les réseaux sociaux : Avantage Hyères
Le petit Poucet est le plus débrouillard. Marseille s’est lancée seulement début juin sur Facebook, là où sa voisine inonde sa page depuis le mois d’avril avec des images de soutiens de sportifs locaux. Résultat : déjà 1.000 fans de plus. Et même s’ils seront probablement rattrapés d’ici peu, l’effort mérite d’être récompensé. Sur Twitter, c’est la même. Le hashtag #Hyères2024 a généré 19 mentions de plus que #Marseille2024 (92 contre 73 selon Topsy). On ne vous cache pas qu’on est en plus assez fan de leur petite vidéo paddle sur du Christopher Grass.

Making of Défi paddle (lecture HD)

Les sportifs hyérois s’étaient donné rendez vous samedi 6 juin à la plage de la Bergerie pour inscrire sur l’eau leur engagement pour Hyères 2024

Posted by Hyères 2024 on lundi 8 juin 2015