OM: On a trouvé le nouveau traducteur de Bielsa

INTERVIEW Romain, 30 ans, a posté un CV vidéo pour être le nouveau Fabrice Olszewski...

Christine Laemmel

— 

Romain réussira-t-il à convaincre le staff de l'OM?
Romain réussira-t-il à convaincre le staff de l'OM? — Romain Claudet

Romain est montpelliérain. Mais il soutient l'OM depuis toujours. Début juin, il a posté sur Youtube un CV vidéo, qui atteint tout de même plus de 1.200 vues. Une candidature spontanée en français et en espagnol, pour devenir le nouveau traducteur de Marcelo Bielsa. Pour passer derrière Fabrice Olszewski, il va falloir être bon. Pas en espagnol, non. Mais au moins en blagues. Avant d'envoyer Romain en formation à la Commanderie, 20 Minutes lui a fait passer un entretien d'embauche.

Parlez-nous de vous...

Le passage clé de ma vie, c'est quand j'ai passé quatre ans au Pérou. J'ai vécu comme un zombie. J'étudiais, je travaillais, je bossais avec mon groupe de thèse. Je suis rentré un peu décalé en France. J'ai des souvenirs d'humilité. En école de commerce, il fallait se mettre en avant. La manière de ne jamais crâner des Péruviens m’a beaucoup touché.

Vous vivez en Suisse… Mais vous êtes de Marseille à la base ?

Je suis né à Besançon et je suis arrivé à 12 ans à Montpellier. Puis j’ai vécu à Pau et au Pérou. Là, je suis à Berne en Suisse car j’ai rejoint ma copine.

Bon, vous avez fait une école de commerce, vous avez été responsable de projet. C’est bien joli, mais en foot vous y connaissez quoi ?

J’ai joué au foot jusqu’à 16 ans à l’Olympique montpelliérain. Je pense être un nerd du foot. Je vais voir le prix des joueurs sur les sites de mercato. J’aime regarder les conférences de presse.

Traduisez cette phrase: «Batshuayi progresse balle au pied côté droit, fixe la défense, repique dans l'axe et frappe du pied gauche après un crochet extérieur.»

(Après deux minutes de réflexion) Batshuayi avanza con la pelota por el lado derecho de la cancha, destabiliza la defensa, repica por el centro y patea con un zurdazo  después de un gancho con la parte externa del pie.

Comment traduiriez-vous en bon français «Gagner quand on est bien, c’est quand tous les condiments sont réunis pour les protagonistes»?

Je pense que Bielsa voulait dire qu’on gagne quand tous les ingrédients sont réunis.

Alessandrini dit de votre prédécesseur qu’il pouvait « jouer le rôle de confident ». Vous pensez pouvoir assurer cette fonction aussi ?

Si les joueurs ont envie de parler, je serai toujours dispo. Ils ont beaucoup de frustration à gérer, je peux les aider à comprendre les exigences de Bielsa. On pourra aussi parler concerts, j’ai vu Deltron 3030 j’ai adoré, ou ciné. Je suis très films très « mindfuck » où ça parle d’arnaques. Je suis fan de Ricardo Darin, un acteur argentin. Ce serait un plaisir d’en parler avec Bielsa.

Aimez-vous le travail en équipe ?

Oui, tout à fait.

Et aimez-vous le travail en équipe quand elle est composée d’un mec qu’on surnomme « le fou » et de vous ?

Encore plus. Là, c’est un fou dans le sens positif, un passionné. Si aller au bout de ses convictions, c’est être fou, alors je suis fou aussi.

Ok, Bielsa vous dit qu’il veut vous parler « avec les poings », comment réagissez-vous ?

Je crois que quand il a dit ça à son ancien traducteur, il proposait d’aller parler avec les poings dans les bois. Je lui proposerais donc de prendre une glacière avec lui et de faire un petit pique-nique.

Pourquoi est-ce qu’on devrait vous prendre vous et pas un autre ?

Je connais très bien le contexte sud-américain. J’ai vu le Lima aisé comme la ville plus populaire. Je peux vite m’adapter et être un caméléon. Je pense que Bielsa peut être touché par cette ouverture.

Vu l’état des finances du club, quelles sont vos prétentions salariales ?

Je ne vais pas ruiner le club. Je demanderai moins de 10.000 euros par mois dans tous les cas.

Vous êtes disponible quand ?

Dès qu’on m’appelle.