Bouches-du-Rhône: La raffinerie La Mède est à l'arrêt

SOCIAL La CGT proteste contre le projet de reconversion de la raffinerie vers les biocarburants...

M.P. avec AFP
— 
La raffinerie Total de La Mède (photo archives).
La raffinerie Total de La Mède (photo archives). — BERTRAND LANGLOIS AFP

La raffinerie Total de La Mède, près de Marseille, a été mise à l'arrêt par la direction en raison d'un mouvement de grève de la CGT. Le syndicat proteste contre le projet de Total de supprimer 180 postes sur les 430 que compte le site et de le convertir à la production de biocarburants. La CGT veut négocier autour de son projet alternatif.

Selon la direction, le mouvement de grève est très minoritaire sur le site, mais il «ne permet plus d'exploiter les unités normalement et en toute sécurité», a précisé un porte-parole de Total. L'arrêt complet du site, «une procédure de sécurité tout à fait normale», prendra plusieurs jours.

Négociations en cours

Aucune perturbation de l'approvisionnement en carburant dans la région autour du site n'était à attendre au cours du week-end, ni la semaine prochaine. «La procédure sociale et les négociations sont en cours et se poursuivent normalement depuis le 19 avril et jusqu'à la mi-juillet», selon la direction, précisant que ce dialogue continuait avec les syndicats FO, CFDT et CFE-CGC.

Le plan de restructuration a été présenté aux syndicats 16 avril, lors d'un comité central d'entreprise.