Marseille: Les enfants sensibilisés à la pollution de l'air

EDUCATION Le support « L’air et moi » propose des animations pédagogiques…

A.R.

— 

Marseille 10 JUIN 2015 Intervention dans une école pour sensibiliser les enfants à la pollution de l'air.
Marseille 10 JUIN 2015 Intervention dans une école pour sensibiliser les enfants à la pollution de l'air. — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Du haut de ses 10 ans, Léna l’assure : « Pendant les courses, je vais dire à mes parents d’acheter des produits locaux ». Avec ses camarades de classe, elle a participé mercredi à une sensibilisation à la qualité de l’air à travers des diaporamas, des quiz, ou des vidéos. « Il faut acheter des produits d’ici car ça réduit la pollution de l’air, raconte aussi Garence. Lorsque les produits viennent d’ailleurs il faut les transporter et ça pollue ».

Sous une forme très pédagogique l’animation « L’Air et moi » propose aux enfants de se familiariser avec l’air. « On respire 10.000 fois plus que ce que l’on boit », souligne Victor Hugo Espinoza, le créateur du projet, monté avec des scientifiques et des enseignants.

« Ils pensaient que la pollution de l’air c’était les sacs plastiques qui volaient »

« Au début, nous n’avions pas de support pédagogique, raconte Marie Anne Le Meur, chargée de mission L’Air et moi. Souvent les enfants pensaient que la pollution de l’air c’était les sacs plastiques qui volaient. Pour eux, il n’y a pas de pollution si ça ne se voit pas ».

Les petits apprennent aussi les conséquences sur la santé. Selon Air Paca, l’organisme de surveillance de la qualité de l’air, une personne sur deux sera allergique ou asthmatique dans les cinq ans à venir.

Le département des Bouches-du-Rhône comptabilise en moyenne plus d’une trentaine de pics de pollution à l’ozone par an.