A Marseille, le débroussaillage ne cause plus trop d'embrouilles

©2007 20 minutes

— 

Entre 135 € et 1 500 € d'amende en cas de manquement à l'obligation de débroussailler. La mairie de Marseille a présenté, hier, les résultats de son dispositif de suivi de l'obligation de débroussaillement. Mis en place en 2005, celui-ci semble porter ses fruits. « Les verbalisations sont rares, assure Philippe Berger, adjoint au maire délégué à la gestion des risques.En général, les habitants font leur dé­brou­s­­sail­lement. »

Pourtant, sur 109 parcelles contrôlées en mai dernier, seulement 38 étaient conformes. « La majorité de celles qui ne sont pas en règle lors du premier contrôle le sont, en principe, lors du second, effectué quinze jours à deux mois après par l'Office national des forêts », explique Nathalie Saleh de la direction de la sécurité de la ville.

En cas de refus catégorique de débroussailler, la ville peut toujours mettre en demeure le propriétaire récalcitrant et faire effectuer les travaux à ses frais.