Corse: Une enquête ouverte sur des marchés publics

JUSTICE L'Agence de tourisme de la Corse est dans le collimateur...

M.P. avec AFP

— 

La justice s'intéresse à deux dossiers.
La justice s'intéresse à deux dossiers. — Patrick Semansky/AP/SIPA

Le parquet d’Ajaccio a ouvert une enquête préliminaire sur deux affaires d’attribution possiblement irrégulière de marchés publics par l’Agence du tourisme de la Corse (ATC).

Un premier dossier concerne le versement de subventions d’un montant de plusieurs dizaines de milliers d’euros à un proche de la présidente de l’ATC, Vanina Pieri, qui est aussi conseillère exécutive de la Collectivité territoriale de Corse (CTC), dirigée par Paul Giacobbi.

Irrégulièrement écartée

Ces subventions auraient été attribuées illégalement, sans observer la procédure d’appel d’offres. La police judiciaire a saisi des documents en perquisitionnant dans les locaux ajacciens de l’ATC. La direction de l’ATC s’est refusée à toute déclaration à la presse.

Le second dossier concerne une entreprise spécialisée dans «l’événementiel» qui a saisi le tribunal administratif de Bastia, au motif qu’elle aurait été irrégulièrement écartée par l’ATC au profit d’une entreprise concurrente pour l’attribution d’un marché public.

Le rapporteur public a considéré, le 28 mai, que la procédure d’attribution n’avait effectivement pas été respectée et proposé une indemnisation de 25.000 euros.