L'entraîneur de l'OM Marcelo Bielsa devant ses joueurs.
L'entraîneur de l'OM Marcelo Bielsa devant ses joueurs. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

FOOTBALL

OM: Pour trouver des millions, le club peut compter sur Marcelo Bielsa

L'entraîneur argentin laisse souvent un «héritage» de dizaines de millions d'euros là où il passe...

Comment trouver des millions ? C’est la question que se posent les dirigeants de l’OM alors qu’ils présentent leur budget mercredi devant la DNCG, le gendarme financier du football français. Pour le président Vincent Labrune, la solution se trouverait peut-être sous ses yeux, dans une prolongation du contrat de Marcelo Bielsa.

Derrière lui, l’entraîneur argentin laisse en effet souvent de l’argent, beaucoup d’argent. Encore faut-il savoir l’exploiter. L’Atlas Guadalajara, où El Loco a posé ses valises entre 1992 et 1994 puis en 1996-97, en a par exemple profité grâce aux joueurs formés par le Rosarino. « Les transferts générés durant ces années s’élèvent à plus de 60 millions de dollars, avec des joueurs du niveau de Rafael Marquez », rappelait en 2011 Jose Maria Amorrortu, directeur sportif du centre de formation de l’Athletic Bilbao.

Des jeunes de l’OM « finiront par valoir 30 millions » selon Bielsa

Le club basque ne s’y est pas trompé. Il a aussi su tirer profit de la présence de Bielsa entre 2011 et 2013. Sous sa direction, des joueurs ont pris beaucoup de valeur. Le milieu de terrain Javi Martinez, replacé en défense centrale par l’Argentin, est ainsi vendu 40 millions d’euros en 2012 au Bayern Munich. C’est le plus gros transfert de l’histoire de la Bundesliga.

Un an plus tard, bis repetita avec Ander Herrera. L’Athletico avait acheté le milieu espagnol pour 7,5 millions d’euros au Real Saragosse en 2011, lorsque Bielsa est arrivé. Trois saisons plus tard, donc deux sous les ordres d’El Loco, Herrera est revendu à Manchester United pour 36 millions d’euros. Soit une plus-value de 28,5 millions.

Cette situation pourrait-elle se répéter avec l’OM ? En tout cas, Marcelo Bielsa l’espère. « Mendy, Thauvin, Brice (Dja Djédjé), Imbula, Lemina, Michy (Batshuayi), ils termineront tous dans des grands clubs, dans des grands championnats, assurait-il fin avril. Ils finiront tous par valoir 30 millions. » Vincent Labrune a peut-être retenu la formule car le président de l’OM essaierait de vendre Giannelli Imbula pour faire entrer dans les caisses 15 à 20 millions d’euros, d’après RMC. Les départs libres d’André Ayew, André-Pierre Gignac, Rod Fanni et dernièrement Jérémy Morel vers Lyon ont déjà constitué un sacré manque à gagner dans le secteur des transferts.