OM: Jérémy Morel, le feuilleton d'un départ vers l'OL

FOOTBALL Le défenseur est attendu à Lyon pour passer la visite médicale...

Loic Becart

— 

Le défenseur de l'OM Jérémy Morel lors de Marseille-Lorient le 24 avril 2015.
Le défenseur de l'OM Jérémy Morel lors de Marseille-Lorient le 24 avril 2015. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

En moins de six mois, la situation a totalement changé. Alors qu’il semblait proche de rempiler à l’OM, Jérémy Morel devrait filer à l’Olympique Lyonnais, où il est attendu en début de semaine pour la visite médicale. C’est le quatrième joueur en fin de contrat à quitter le club gratuitement, après André Ayew, Rod Fanni et André-Pierre Gignac.

Toutes les conditions semblaient pourtant réunies pour le voir ne serait-ce qu’un an de plus sous le maillot olympien. Souvent pris en grippe par les supporters, Jérémy Morel a été relancé par Marcelo Bielsa, qui en a fait un défenseur latéral capable de jouer en défense centrale. Ses bonnes performances ont été régulièrement saluées par le Vélodrome.

Il n'avait «pas encore pensé à l'après-OM» au moment de la dernière journée

Consciente de cette évolution, la direction de l’OM a entamé dès février des négociations pour retenir l’ancien Lorientais. Là où Ayew et Gignac émargeaient à plus de 300 000 euros par mois, Morel avait un salaire inférieur à 100 000 euros mensuels. Un avantage quand on sait que Vincent Labrune cherche à bâtir une équipe compétitive à peu de frais. «J’ai déjà eu un entretien avec le président et ça avance tout doucement, expliquait Jérémy Morel en mars. C’est en bonne voie mais rien n’a été signé.»

Les semaines sont alors passées et le statu quo a perduré dans ces négociations. La veille du dernier match de la saison contre Bastia, Jérémy Morel se confiait aux caméras d’OMTV: «Je n’ai pas encore pensé à l’après-OM, si jamais il y a un après-OM. On fait le match et on verra ce qu’il se passe après. J’ai toujours fonctionné comme ça.»

Il est parti sans dire un mot

Ce qu’il s’est passé après, c’est que le défenseur a regardé au Vélodrome les hommages rendus à Ayew, Fanni et Gignac, ses camarades sur le départ. Rien n’a été organisé pour lui après quatre années passées à Marseille. Le club avait toujours bon espoir de le garder et de conclure les négociations entamées quelques mois plus tôt. Puis Morel a quitté le stade sans dire un mot, préférant éviter les questions sur son avenir.

Pendant ce temps-là, l’OL s’est ainsi positionné et a raflé la mise. Le président lyonnais Jean-Michel Aulas a annoncé ce dimanche sur Twitter que «l’OL sera actif sur le marché des transferts mais priorité à la génération OL». En coupant l’herbe sous le pied de Vincent Labrune, le Lyonnais prend une forme de revanche sur son homologue marseillais, qui avait monté un dossier à charges contre lui auprès de la LFP. Et Jérémy Morel pourra jouer une Ligue des champions qu’il a n’a pas acquis sur le terrain avec l’OM.