OM: Ce que les joueurs ont dit cette saison et ce qu'ils ont vraiment fait

FOOTBALL Les actes n'ont pas toujours été conformes aux paroles...

Loic Becart

— 

Florian Thauvin durant le match OM-Evian, le 31 janvier 2015.
Florian Thauvin durant le match OM-Evian, le 31 janvier 2015. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Des paroles et des actes. L’expression ne s’applique pas seulement en politique. Durant les premiers mois de la saison, les joueurs de l’OM ont distillé des souhaits et des prédictions. Le championnat terminé, voyons si les mots ont été suivis d’actions.

Thauvin n’a pas été le leader espéré

La déclaration : Première conférence de presse d’avant-match de la saison. Florian Thauvin l’assure : « J’aimerais être un des leaders de cette équipe, mener le groupe vers le haut. La saison dernière a été compliquée pour moi, on connaît tous les raisons. Cette année, il n’y aura pas d’excuses, j’ai fait une préparation complète. »

Les faits : Florian Thauvin a effectué une saison très moyenne, avec trois passes décisives et cinq buts, dont le dernier en janvier. Il a été protégé par Marcelo Bielsa, qui lui a longtemps fait confiance en tant que titulaire. Sur le terrain, les reproches récurrents ont été sa volonté de vouloir en faire trop ballon au pied et un manque d’engagement. On gardera en mémoire la colère d’André Ayew lors d’OM-Lorient à ce sujet.

Payet imaginait Paris champion

La déclaration : Après OM-Metz, un journaliste lance à Dimitri Payet : « On a l’impression que Paris sera champion mais que vous serez là pour les titiller jusqu’au bout. » Le Réunionnais reprend la phrase en souriant et ajoute : « C’est une formule qui me plaît bien. »

Les faits : Le PSG a attendu l’avant-dernière journée pour être assuré de son titre. Mais l’OM n’est pas pour grand-chose dans ce sacre tardif. Champion d’automne, Marseille a cédé sa place de rival principal des Parisiens à l’OL. Le passage à vide des Marseillais début 2015 leur a été fatal.

Michy Batshuayi et ses équipiers ont fait une indigestion

La déclaration : Après OM-Lille, les Olympiens obtiennent le titre symbolique de champion d’automne. Michy Batshuayi en sourit : « J’ai un palmarès un peu vide alors ça fait du bien. (…) Mais nous les Marseillais, on est des gourmands, on va essayer d’avoir un peu plus. »

Les faits : Après les fêtes de fin d’année, les hommes de Marcelo Bielsa ont fait une indigestion et n’ont pas pu goûter à la gourmandise du titre. Avec seulement 28 points pris et la bagatelle de sept défaites concédées lors de la deuxième partie de saison, c’était impossible. La quatrième place et la qualification en Ligue Europa sont à peine un petit dessert.

Gignac voyait « le grand » Ibrahimovic devant lui

La déclaration : En décembre, André-Pierre Gignac est toujours meilleur buteur. Zlatan Ibrahimovic se remet encore de sa talalgie. « Le grand, il va revenir donc je ne me fais pas trop d’espoir sur la fin de saison et le classement de meilleur buteur. (…) Meilleur buteur, ce serait une consécration personnelle, mais dès qu’il va revenir, c’est mort… »

Les faits : Il avait tort et raison à la fois. APG, avec ses 21 buts, n’a pas fini meilleur buteur : le Lyonnais Alexandre Lacazette a fait trembler les filets 27 fois. Mais Gignac a quand même réussi à devancer le Suédois, souvent blessé, auteur de 19 buts avec le PSG.